Histoire d’amour de deux harragas Algériens qui a failli finir en tragédie

Algérie – Un cartable rouge contenant les alliances de mariage d’un couple de harragas algériens a été retrouvé en pleine mer Méditerranéenne, plus précisément au large de l’Italie. Dzair Daily vous raconte le récit de cette histoire d’amour passionnante.    

Le risque de se faire prendre et de se retrouver derrière les barreaux d’une prison, ou encore de faire naufrage et mourir, ne peuvent démobiliser les harragas de l’Afrique du Nord. Et cela dans le but de trouver de meilleures conditions de vie en Europe. Rappelons les chiffres enregistrés pour les huit premiers mois de 2020, environ 5.225 harragas Algériens ont emprunté la route de la méditerranée occidentale et 865 celle de la méditerranée centrale, c’est en tous les cas ce qu’a annoncé l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex).

Le journal Britannique The Guardian a exposé l’histoire d’amour d’un couple de migrants algériens. C’est le 09 novembre dernier que le cartable rouge a été repêché. Celui-ci contenait deux bagues portant les inscriptions des deux amoureux algériens, Ahmed et Doudou. Conséquemment, le président de la section italienne de l’ONG Open Arms, Riccardo Gatti, a témoigné en disant qu’en voyant ces objets personnels; il a immédiatement pensé que c’est encore une histoire d’amour qui s’est achevée au fin fond de la mer, a mentionné le média francophone TSA.

Effectivement, le président italien de l’ONG a déclaré que souvent, son équipe et lui repêchent des centaines de valises et de sacs dont les propriétaires sont décédés. Mais malgré ces souvenirs désastreux, l’ONG Open Arms a tenu à aviver une procédure désirant retrouver les détenteurs de ces objets perdus. Par ce fait, l’organisation humanitaire à partager les photos des bagues sur les réseaux sociaux et à travers leur réseau de contacts.

Deux bagues de mariage : un symbole de courage de survie et de solidarité

Le quotidien italien la Repubblica a consacré un article reprenant les photos des objets personnels. Ceci a attiré l’attention de l’organisation caritative privée, en l’occurrence Médecins sans frontières (MSF). Cette dernière s’est aperçue que les deux bagues appartenaient aux tous jeunes mariés, Ahmed (25 ans) et Doudou (20 ans).

Ahmed et Doudou étaient placés dans un centre de réception, à l’île de la mer Méditerranée, la Sicile. Les deux jeunes amoureux étaient partis de Libye avec 20 autres personnes le 19 octobre dernier; 15 d’entre elles ont survécu au naufrage traumatisant qui a eu lieu au large de la côte de l’île Lampedusa. Ainsi, Ahmed a exprimé sa joie de retrouver son cartable rouge, car peu de réfugiés arrivent à récupérer leurs affaires. Il leur a également expliqué que sa bien-aimée et lui avaient l’intention de faire réparer leurs bagues une fois parvenus en Europe.  

En outre, les deux jeunes algériens ont affirmé qu’ils avaient quitté Zawiya en Libye sur une petite barque. Pourtant 48 heures après le début de l’aventure, leur essence s’est épuisée. Ahmed, Doudou et leurs compagnons ont enduré une embarcation en perdition au milieu d’une mer agitée. Cependant, 15 d’entre eux ont réussi à survivre grâce au sauvetage d’un bateau de pêche sicilien. Par malheur, les 5 autres se sont retrouvés au fond de la mer Méditerranéenne. Le traumatisme du triste épisode du naufrage continue d’accabler les tourtereaux mais leur union les aidera certainement à surmonter cette épreuve.    

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !