Algérie

Guerre d’Algérie : Tebboune met la France face à son « passé horrible »

1
Guerre Algérie Tebboune
S'abonner :

Algérie/France – L’Algérie a commémoré ce vendredi le 75e anniversaire de ces événements sanglants. Profitant de cette occasion; le président Tebboune a incité la France à affronter du regard « les pages horribles de son histoire », notamment l’épisode de la Guerre d’Algérie.

Ce 8 mai 2020, le Président de la République a en effet appelé la France dans un tweet qui soulignait que « la grandeur d’un État se voit lors de la célébration des pages glorieuses de son histoire; mais il est jugé à travers sa capacité à regarder en face les pages horribles de cette même histoire »; à cesser de détourner les yeux de l’évidence des épisodes historiques sombres de sa présence en Algérie; en reconnaissant la monstruosité des massacres commis sur place, à l’image de ceux orchestrés à l’issue de la deuxième guerre mondiale qui a vu le triomphe des alliés.

La veille, soit jeudi 7 mai 2020; le chef de l’Etat s’est adressé à la nation à l’occasion de la célébration de la date macabre; en indiquant que les Massacres du 8 mai 1945 « ont mis à nu définitivement le véritable visage de la colonisation française qui a exterminé, détruit, brûlé, exilé, violé… et tenté d’occulter la personnalité nationale et de semer les germes de la discorde et de la division ».

Et d’ajouter que « la répression sanglante et sauvage de la colonisation abjecte demeurera une marque d’infamie collée au front du colonisateur qui a commis; 132 années durant, des crimes imprescriptibles à l’encontre de notre peuple malgré les multiples tentatives de les effacer car le nombre de victimes a dépassé cinq (5) millions et demi de personnes tous âges confondus, soit plus de la moitié des habitants de l’Algérie sous l’occupation coloniale ».

Non-restitution des crânes des martyrs par la France, Chikhi réagit

Le directeur général des archives nationales, et Conseiller du Président Tebboune; Abdelmadjid Chikhi a indiqué, le même jour de célébration; ce vendredi en l’occurrence, à Radio Algérie Multimédia (RAM); que « le dossier des massacres du 8 Mai 1945 est sur la table du Parlement et fera l’objet d’un débat dans le cadre de la nouvelle république ».

En outre, la question « des crânes des martyrs qui ne sont pas restitués, jusque-là, à l’Algérie; à cause de la législation française qui ne cesse d’empêcher cette restitution; bien qu’un accord en ce sens a été convenu », continue, à côté de multiples autres affaires mémorielles comme « le dossier des essais nucléaires dans le Sud algérien, ainsi que celui des disparus »; d’affecter les relations franco-algériennes.

Le Conseiller a promis que « ces dossiers vont connaître un traitement avec un rythme soutenu, après la crise sanitaire du Coronavirus; d’autant que les déclarations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune; marquent une volonté politique pour que les dossiers liés à la mémoire connaissent un aboutissement ».

Il convient de rappeler que le Président français Emmanuel Macron; après sa visite en 2017 dans notre pays en tant que candidat, lors de laquelle il a déclaré que le « colonialisme était un crime contre l’humanité »; s’est par la suite engagé à la restitution des crânes et la reconnaissance de la mort, « sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France »; du militant anticolonialiste Maurice Audin en 1957.

Article recommandé :  Guerre d'Algérie : Tebboune « recadre » Erdogan suite à ses déclarations

Algérie/Air France : Ce qui va changer pour les voyageurs Algériens

Article précédent

Voyages : Vers le port du masque obligatoire sur les vols d’Air Algérie ?

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Le 07 Mai 2011 , oui 2011 , Ali Farid Belkadi chercheur Algérien avait déjà lancé une pétition à l’effet de restituer tous les crânes d’Algériens qui se trouvaient au musée national de l’Histoire et avait saisi officiellement le Président Algérien de l’époque . Mais aucune suite n’ait pu être donnée car le Clan Bouteflika avait d’autres visées en France .
    Aujourd’hui encore , on reparle de ces restes de l’histoire macabre du colonialisme français qui ne veut pas reconnaître cette épisode d’un traumatisme sans pareil dans le monde. La France officielle à toujours ce regard de maître des lieux car il existe encore des Algériens qui continuent à le cher les bottes pour un petit visa ou une carte de séjour.
    Commençons d’abord à effacer tout ce qui reste de l’organisation administrative française, à réviser toute cette justice avec ses lois copiées du code français. Pourquoi tous ces walis et ces chefs de diras équivalents de préfets et sous préfets en France, dont les missions peuvent être assurées par les présidents d’APW élus par le peuple.
    Pourquoi les couleurs des tenues de la police Algérienne est la même que celle de la police française ?

Comments are closed.