15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
samedi, 20 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesFrontière Algérie - France : Une sénatrice adresse une lettre à Jean...

Frontière Algérie – France : Une sénatrice adresse une lettre à Jean Castex

Publié le

- Publicité -

France – Dans un courrier adressé au Premier ministre, Jean Castex en l’occurrence, une sénatrice française revient sur le sujet relatif à la situation des couples franco-algériens séparés depuis la fermeture de la frontière qui relie l’Algérie à la France. 

La réunion des couples mixtes franco-algériens, bientôt une réalité ? Rien n’est pour le moment encore sûr du côté du gouvernement français. Alors que le verrouillage de la frontière Schengen entre l’Algérie et la France demeure encore imperceptible pour les personnes confrontées à des relations amoureuses à distance, une sénatrice plaide en faveur d’une solution politique urgente et effective.  

Dans la missive dévoilée ci-dessous, Joëlle Garriaud-Maylam souhaite attirer l’attention de Jean Castex, Premier ministre. À travers des arguments, la femme politique a illustré la situation désespérante à laquelle se heurtent les couples binationaux. Nombreux d’entre eux ont vu leurs mariages annulés ou retardés compte tenu de la pandémie du Coronavirus. 

- Publicité -

« Ils ne peuvent plus se voir depuis un an. Ce qui entraîne des situations de détresse profonde pour beaucoup ». C’est en effet ce qu’a tenu à souligner d’emblée, la sénatrice représentant les Français à l’étranger. Elle a ainsi dévoilé sa lettre, hier 1er avril 2021 sur son compte Twitter. 

La membre du groupe Les Républicains (LR) au Sénat a en outre éclairé la lanterne de Jean Castex en rappelant une chose. Joëlle Garriaud-Maylam a indiqué que la France refuse d’octroyer des visas de court séjour. Cette décision, a-t-elle noté, se maintient depuis le décret temporaire auquel a procédé l’Algérie. Il est relatif à la fermeture des espaces aériens, maritimes et terrestres.    

Selon ses aveux, la raison du gouvernement français de ne pas accorder des laissez-passer de trois mois aux ressortissants algériens s’explique facilement. Cette sentence, affirme-t-elle, résulte du fait que les responsables appréhendent un surplus de séjours irréguliers.  

- Publicité -

À cet égard, la sénatrice a imploré le premier ministre d’utiliser son ascendant et son influence. Joëlle Garriaud-Maylam appelle Jean Castex à convaincre ses interlocuteurs algériens. « Les inciter à faire preuve de clémence envers ces couples et leur accorder des laissez-passer ».

Il semble intéressant de rappeler que le Premier ministre français effectuera prochainement une visite en Algérie. Il sera attendu les 10 et 11 du mois courant pour la tenue du cinquième CIHN. Une session du Comité intergouvernemental de Haut niveau algéro-français aura donc lieu, dans une semaine, à Alger.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -