France : Éric Zemmour promet de visiter l’Algérie à cette date

France – L’homme politique français d’extrême droite, Éric Zemmour, promet de visiter l’Algérie. Dzair Daily vous dévoile plus de détails, dans la suite de ce passage du 19 mars 2022.

Bientôt l’élection présidentielle française de 2022 ! En effet, celle-ci aura lieu le 10 avril de l’année en cours afin d’élire un président à la tête de la France. Et ce, pour un mandat de cinq ans. Au fait, il s’agit de la douzième élection présidentielle de la cinquième République. Dans le cadre de sa campagne, Éric Zemmour s’est exprimé sur une éventuelle visite en Algérie s’il réalise son objectif de devenir le président de la France.

À la fin de l’année précédente, le polémiste a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. C’était à l’occasion d’un meeting au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, tenu en décembre 2021, qu’Éric Zemmour a révélé le nom de son parti, Reconquête, en vue des élections. Ce mouvement politique s’attribue comme objectif « la défense de l’intérêt national de la France ».

Après quelques jours du lancement de son parti, l’écrivain a reçu le soutien de plusieurs personnes. En effet, le candidat souhaitait avoir 60.000 adhérents. Au début de l’année 2022, le parti a dépassé les 85.000 membres. Actuellement, Reconquête compte plus de 100.000 adhérents.

France : Éric Zemmour compte visiter l’Algérie dès l’été suivant son éventuelle élection 

En outre, Éric Zemmour a tenu un meeting, ce vendredi 18 mars 2022, au niveau de la commune française de Metz. Cette rencontre était en fait la dernière avant son plus grand rassemblement prévu à Paris fin mars. Pour cette occasion, le candidat de Reconquête s’est exprimé sur plusieurs points. Notamment, sur une visite au Maghreb.

Déjà poursuivi en justice pour « provocation » à la haine envers les musulmans, l’ancien journaliste a indiqué qu’il a l’intention de se déplacer en Afrique du Nord en commençant par l’Algérie dans le but de renforcer les relations entre les deux nations, à savoir la France et notre pays. Et ce, pendant l’été dans le cas où il sera élu président. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes