Éric Zemmour accusé d’être : « le candidat de l’Algérie française » par Yannick Jadot

France – Lors d’un débat qui a opposé les deux candidats à l’élection présidentielle Yannick Jadot et Éric Zemmour, ce dernier a vite été accusé d’être le candidat de l’Algérie française. On vous en dit plus dans cette édition du 18 mars 2022.

Sur le plateau de l’émission Elysée 2022, les deux candidats se sont confrontés pendant 20 minutes, durant lesquelles Yannick Jadot a tout simplement accusé Éric Zemmour d’être le candidat de l’Algérie Française. Le face à face a été très tendu et les deux candidats ont rivalisé d’attaques l’un envers l’autre.

En effet, le débat avait pour thème principal la guerre en Ukraine. Yannick Jadot n’a pas lésiné sur ses mots, qualifiant le président Russe de criminel de guerre et d’irresponsable. Éric Zemmour, de son côté, a blâmé Emmanuel Macron, qui est toujours en contact avec Vladimir Poutine. 

Puis, les deux intervenants ont commencé les hostilités. Zemmour, citant Charles de Gaulle pour argumenter, Jadot n’a pas hésité à rétorquer que le général va hurler dans sa tombe à force d’être cité. Il ajoutera que Zemmour représente l’Europe de Pétain et d’Hitler, et non pas celle du général de Gaulle.

Un débat violent, des propos inaudibles

Pour répliquer, Zemmour a rappelé les propos polémiques que le candidat écologiste avait tenu à son encontre. Il l’avait en effet traité de juif de service. Propos qui démontrent, selon Zemmour, que Jadot est un « raciste, un allié des islamistes et un collabo des islamo-gauchistes », relate Huffington Post. Jadot a directement rétorqué : « Vous êtes le candidat de la France qui perd, vous êtes le candidat de l’Algérie française »

La présentatrice a vainement essayé de calmer les deux candidats. Mais ces derniers ont enchaîné leurs hostilités. Chacun des deux a rappelé à l’autre sa condamnation. L’un pour incitation à la haine raciale. Et le second pour l’atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation lorsqu’il était chez Greenpeace.

Jadot en a rajouté une couche, affirmant que Zemmour sera sûrement condamné pour violences sexistes. Pour rappel, le candidat de la Reconquête est accusé d’agressions sexuelles, mais jusqu’à présent il n’y a pas eu de plaintes déposées contre lui. Éric Zemmour a alors menacé d’attaquer son rival pour diffamation. La journaliste est alors intervenue, et a souligné que ces échanges sont violents et inaudibles pour les Français.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes