Fares Mesdour : « L’Algérie peut devenir le premier exportateur de fleurs »

Non ce n’est pas une blague ! Habitué aux déclarations farfelues sur l’économie, Fares Mesdour nous explique cette fois-ci comment l’Algérie peut devenir un pays exportateur de fleurs.

Invité sur le plateau de Beur TV pour débattre sur les solutions qui peuvent aider l’Algérie à sortir de sa dépendance à l’exportation des hydrocarbures; l’économiste et ex-candidat aux présidentielles Fares Mesdour a une nouvelle fois régalé les réseaux sociaux avec une déclaration pour le moins burlesque.

En effet, Mesdour a affirmé que l’Algérie pourrait diversifier son économie en général et ses exportations en particulier, en exploitant le domaine de la floriculture (culture des fleurs). Un marché très important au niveau mondial mais qui reste sous exploité au niveau local en Algérie, selon lui.

« Notre pays peut devenir un grand producteur de fleurs. Certes, quelques pays européens ont le monopole sur ce marché, mais nos fleurs sont de bien meilleure qualité. » affirme Mesdour. Il poursuit : « On peut facilement les concurrencer en exploitant ce domaine dans notre pays; et par la même occasion, diversifier nos exportations. C’est un domaine qui ne nécessite pas beaucoup d’investissements. »

Habitués à ce genre de déclarations; les internautes algériens ont pris l’habitude de tourner en dérision les propos de Fares Mesdour. En effet, la vidéo de son passage télévisé a déjà fait le tour des réseaux sociaux, suscitant de nombreux commentaires sarcastiques et moqueurs.

À noter que c’est la première sortie médiatique de l’économiste; après son échec cuisant dans sa course à la candidature aux élections présidentielles du 12 décembre prochain.

https://www.facebook.com/choufchoufdz/videos/543682309533249/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes