Les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie dépassent 5 milliards de dollars

Économie – Le volume des exportations de l’Algérie hors hydrocarbures a dépassé les 5 milliards de dollars, a fait savoir le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig.

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a exprimé sa satisfaction. C’est en ce qui se rapporte aux chiffres atteints par l’Algérie en matière d’exportations hors hydrocarbures. On reprend pour vous les propos du membre de l’Exécutif, dans notre édition du 22 mai 2022. 

Ce dernier, a indiqué que son secteur était déterminé à atteindre l’objectif de 7 milliards de dollars fixé par le Président de la République après avoir dépassé les 5,3 milliards de dollars en 2021, et ce, par l’intensification des activités de promotion des produits algériens à l’intérieur du pays et à l’étranger.

En marge de sa visite de travail à Blida, rapporte Echorouk, Kamel Rezig a ajouté qu’il cherchait à pénétrer les marchés internationaux, notamment africains. Il indique aussi qu’atteindre l’objectif de contourner les marchés locaux est devenu désormais possible. C’est, selon lui, grâce à l’autosuffisance réalisés en ce qui concerne certains produits. En effet, poursuit-il, aujourd’hui, un certain nombre d’institutions économiques nationales est capable de couvrir avec ses produits les 58 wilayas du pays.

Ces sociétés publiques exploitent dans leurs industries et leurs produits des matières premières entièrement locales. Pour illustrer son propos, le ministre donne l’exemple des matières premières issues de certains types d’énergie et d’exploitation minière. Pour optimiser les exportations en dehors des énergies fossiles, le ministre appelle à un effort concerté. Et ce, pour atteindre cet objectif, c’est-à-dire pénétrer les marchés mondiaux avec force et consistance. 

Réduire la dépendance de l’Algérie aux hydrocarbures : objectifs de Tebboune 

Le message du président de la République Abdelmadjid Tebboune a été clair. Le chef de l’État a mis l’accent sur la nécessité de réduire la dépendance de l’économie nationale aux revenus des hydrocarbures. Il compte la ramener à 80 % à court terme contre 98 % durant les dernières années.

L’État dit vouloir sortir progressivement de la dépendance aux hydrocarbures. Telle chose en diversifiant les activités économiques et commerciales. Cela se fera par l’instauration d’un nouveau modèle économique bâti sur la création de la valeur ajoutée.

En outre, des chiffres du ministère du Commerce ont déjà indiqué en mars que les exportations algériennes hors hydrocarbures ont augmenté; au cours des derniers mois. C’était une remarquable performance. Ainsi, les exportations hors hydrocarbures ont grandement contribué à l’importante baisse du déficit commercial de l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes