Huile de table : l’Algérie démarre sa propre production de tournesol

Économie – Dans sa dernière intervention, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Abdelhafid Henni, a déclaré que l’Algérie s’apprête à lancer sa propre véritable production de tournesol. Apprenez-en davantage dans la suite de cette édition du dimanche 22 mai 2022.

En effet, le ministre de l’Agriculture et du développement rural s’est exprimé ce dimanche 22 mai au micro de la chaîne de télévision privée Ennahar TV. Mohamed Abdelhafid Henni a fait savoir que l’Algérie ambitionne de démarrer une véritable production de tournesol. Une démarche qui s’inscrit dans le but d’assurer aux citoyens la disponibilité de l’huile de table et de mettre définitivement fin aux pénuries de ce produit alimentaire.

Venue rejoindre les autres situations problématiques, la crise d’huile de table devient depuis plusieurs semaines une des préoccupations de l’État algérien. Effectivement les épisodes de pénuries dudit aliment n’ont pas cessé de se multiplier dernièrement aux quatre coins de l’Algérie. Les autorités compétentes se sont alors activées dans ce sens afin de trouver solution à ce problème socio-économique.

Dans ce contexte, le premier responsable du secteur de l’Agriculture a déclaré que son département ministériel à d’ores et déjà entamé les premières démarches de production du tournesol. Il a ainsi affirmé que ses services ont commencé la phase d’expérimentation. Il a en outre rappelé que, des années en arrière, l’Algérie arrivait à produire cette plante. Cela avec des techniques bien spécifiques, a-t-il loué.

L’huile de table : l’Algérie réserve 35 milliards de dinars pour stabiliser les prix

Par ailleurs, rappelons que le gouvernement a réservé une somme de 35 milliards de dinars. Un montant dédié à soutenir les prix du sucre et de l’huile de table. Cela intervient dans un contexte de crise économique qui règne dans le monde. Une situation marquée notamment par une flambée. En plus des pénuries des matières premières.

Dernièrement, dans les rayons des supermarchés du territoire algérien, certains produits de large consommation, notamment l’huile de table, avaient disparu des étalages. La raison pour laquelle les autorités algériennes ont décidé de procéder à la production du tournesol.

Un projet qui permettra non seulement de mettre de l’ordre au niveau du marché alimentaire stabilisant les prix pour les consommateurs. Mais elle encouragera notamment le développement de la production agricole locale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes