Été 2020 en Algérie : L’accès aux plages interdit à Alger et dans plusieurs Wilayas

Algérie – Les wilayas d’Alger, Boumerdès, Skikda, Jijel et Mostaganem ont décidé d’interdire l’accès à toutes les plages se trouvant dans leur circonscription. Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre des mesures de prévention visant à enrayer la dissémination du Coronavirus dans le pays.

En effet, au niveau de la wilaya de Boumerdès, le wali Yahia Yahiatene, a ordonné la décision de fermeture des plages; en justifiant cela par le constat, durant le weekend, d’une importante affluence de baigneurs dans plusieurs plages de la wilaya; notamment à Cap Djinet, Dellys et Boudouaou El Bahri. Cet afflux de citoyens est survenu suite à la hausse des températures le week-end dernier, a expliqué le wali.

Il en est de même pour la wilaya d’Alger. C’est ce qu’a stipulé un communiqué officiel, rendu public ce 31 mai par les autorités de la wilaya. « La wilaya d’Alger a décidé d’interdire l’accès aux plages situées dans son territoire, et ce jusqu’à l’ouverture officielle de la saison estivale de 2020 »; lit-on dans le document. 

La même source a précisé que cette mesure intervient suite à l’absence de plans de contrôle et de prévention pour les plages; renforçant ainsi les mesures d’enrayement de la contagion du Coronavirus. Signalons que d’autres wilayas, dont Mostaganem, Jijel et Skikda ont également décidé d’interdire l’accès aux plages pour les mêmes raisons.

Face au Coronavirus, l’Été 2020 est dans l’incertitude en Algérie

Après avoir passé un Ramadan exceptionnel, les Algériens sont également susceptibles de passer une « saison estivale exceptionnelle ». En effet, le floue entoure l’évolution de la situation sanitaire durant les prochaines semaines; ce qui inclus le maintien des mesures visant à éviter les rassemblements de grande masse.

Ainsi, les professionnels du secteur sont éprouvés économiquement et les estivants sont lassés par les contraintes liées au confinement. Ces derniers sont d’ailleurs confus; puisque même la question de la réouverture des frontières n’est pas claire.

Le secteur du tourisme face à l’inconnu

De son côté, le secrétaire général de la Fédération nationale des agences de tourisme et de voyages (FNAT), Nedjah Boudjelloua assure que le secteur fait face à « une grosse inconnue »; rapporte le quotidien national Le Soir d’Algérie, dans son édition de ce 31 mai.

Le SG, a indiqué qu’afin de pouvoir formuler une offre touristique pour cette saison estivale, « les différents maillons de la chaîne ont besoin de signaux forts de la tutelle ». Selon lui, afin de sauver le secteur, il faudrait opter pour une reprise progressive de l’activité, ce qui nécessite, a-t-il affirmé, l’élaboration d’une véritable stratégie; parrainée par le ministère du Tourisme. 

Les acteurs de la filière ont déjà élaboré leurs propositions plaidant pour une exonération des impôts et un plus grand accompagnement par les banques; a-t-il fait savoir à notre source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes