21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
dimanche, 23 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieErreur sur l'heure du Imsak en Algérie ? Le Centre international d'astronomie...

Erreur sur l’heure du Imsak en Algérie ? Le Centre international d’astronomie précise

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Centre international d’astronomie s’est exprimé suite à une rumeur au sujet de l’heure du début de jeûne (Imsak), invoquant une erreur. Dzair Daily vous livre plus d’informations à ce sujet dans la suite de ce numéro du jeudi 30 mars 2023. 

En effet, les horaires de prières dans plusieurs pays arabes ont récemment fait l’objet d’une rumeur sur les réseaux sociaux. Ces rumeurs ont fleuri avec l’avènement du mois sacré du Ramadan pour l’année 2023. Une période durant laquelle connaître l’heure du début de jeûne (Imsak) et de sa rupture (Iftar) est essentielle en Algérie et pour tous les musulmans de la planète.  

Dans le détail, cette rumeur évoque une erreur sur l’heure de la prière d’El Fadjr dans certains pays arabes. À cet effet, le Centre international d’astronomie a publié un communiqué. Dans lequel, il a démenti ces rumeurs. Il a fait savoir que l’heure de la prière d’El Fadjr. Celle trouvée dans la plupart des calendriers des pays musulmans est « correcte ». 

- Publicité -

À ce propos, le Centre a cité les horaires mentionnés dans les calendriers de 14 pays arabes. Il s’agit des calendriers d’Arabie Saoudite, d’Égypte, de Jordanie, de Palestine, et du Qatar. Mais aussi ceux appliqués au Koweït, à Bahreïn, à Oman, en Irak, au Yémen, au Soudan, en Tunisie, en Algérie et au Maroc. C’est ce qu’a rapporté le média arabophone Alghad

Le Centre international d’Astronomie répond aux rumeurs

Par ailleurs, la même source a souligné qu’il est fréquent chez certains de parler de l’inexactitude de l’heure de prière d’El Fadjr. Cela dans les calendriers des pays musulmans. Et qu’elle serait en avance sur son temps réel. Et puisque le moment du début de jeûne est dicté par l’heure de lever de soleil. L’argument des sceptiques serait alors par le fait que l’appel à la prière est levé alors que le ciel est encore sombre.

Le Centre a donc expliqué que plusieurs études récentes ont prouvé que l’heure de l’appel à la prière dans le calendrier coïncide avec le lever de soleil. En outre, il a également indiqué que les heures affichées dans les calendriers sont calculées par les grands astronomes musulmans. Parmi lesquels l’Occident a pris beaucoup de connaissances astronomiques, a-t-il encore confié. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -