Des entreprises japonaises souhaitent investir en Algérie

Algérie – Des entreprises japonaises se disent prêtes à investir en Algérie pour le développement de divers secteurs dans le pays. Dzair Daily relate pour vous tous les détails dans la suite de son édition du mardi 21 juin 2022.

En effet, notre pays se dirige vers l’enrichissement de son économie par le biais des investissements des partenaires étrangers. On assiste actuellement au renforcement des relations algéro-japonaises au niveau de divers secteurs. Ainsi, dans le cadre de l’élargissement des relations de coopération avec le pays de Naruhito, des entreprises japonaises se disent prêtes à investir en Algérie. Il s’agit de ce que rapporte Ennahar.

Dans le détail, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a reçu, ce mardi 21 juin 2022, l’ambassadeur du Japon en Algérie. L’entrevue s’est déroulée au siège du ministère. Ainsi, la rencontre entre les deux hommes politiques, s’est inscrite dans le cadre du renforcement de la relation économique et industrielle algéro-japonaise.

Dans ce sens, lors de ce rendez-vous, les deux États ont passé en revue les relations de coopération. Cette opportunité offerte par l’Algérie ne pourrait qu’être bénéfique pour le partenariat réussi et fructueux pour les deux parties. Par ailleurs, Zeghdar a affirmé à son homologue que la voie de l’investissement est ouverte pour les Japonais. Et cela, dans tous les domaines industriels.

Le Japon affiche son intérêt à s’associer avec l’Algérie

En effet, le diplomate japonais a fait savoir, à travers son entrevue avec le ministre de l’Industrie, qu’ils souhaient établir un terrain d’entente avec l’Algérie. Et ce, en vue de construire une base de partenariat « gagnant-gagnant » pour les deux parties. Cela dit, le Japon a affiché son intérêt à entrevoir différentes formes d’investissements.

À cette occasion, l’ambassadeur japonais a particulièrement insisté sur l’importance de la coopération et le partenariat. De même, il a souligné son grand intérêt pour le futur projet de la zone de libre-échange continentale africaine. D’autant plus que l’Algérie dispose d’un emplacement stratégique, faisant d’elle la porte d’entrée vers l’Afrique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes