Énergie solaire : Voici la capacité de production de l’Algérie

Énergie Solaire – La question de la transition énergétique est depuis un bon moment au centre des discussions en Algérie. Chems Eddine Chitour, le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, à l’instar de celle solaire, est sorti récemment pour annoncer le potentiel et les objectifs du pays en matière de stratégie énergétique. 

En effet, Chems Eddine Chitour a déclaré lors d’un entretien accordé au magazine militaire que l’Algérie pourrait économiser plus de 200.000 dollars par semaine, grâce à l’énergie solaire. L’homme politique a également annoncé que le gouvernement envisage d’installer plus de 1.000 mégawatts de panneaux solaires au cours de l’année 2021. 

Le ministre de la Transition énergétique a ensuite indiqué que le gouvernement s’est fixé comme objectif d’installer 1.000 mégawatts par an, jusqu’en 2030. L’installation de ces centrales solaires sera financée par le gouvernement, grâce aux réserves de gaz non consommées, à ajouter Chems Eddine Chitour. 

Le membre du gouvernement a par la suite précisé que les Algériens consomment plus de 800 millions de mètres cubes. Ladite quantité équivaut à plus d’un (1) million de tonnes de pétrole. Pour mener ce projet à bien, Chems Eddine Chitour a précisé ce qu’il fallait faire. Selon lui, on doit davantage impliquer les jeunes qui sont à la tête des starts-up et micro-entreprises. 

Un nouveau cahier de charges pour la construction 

En effet, le ministre des énergies renouvelables a annoncé autre chose. Il a révélé qu’un nouveau cahier de charges concernant la construction de logements est en préparation. Le membre du gouvernement a indiqué plus de détails à cet égard.

Il a alors expliqué que ce projet a pour but de fixer les conditions de construction. Sa visée porte également sur la rationalisation de la reconstruction des logements. Mais aussi celle de la consommation d’énergie. 

Ce nouveau cahier des charges imposera notamment un diagnostic énergétique. Ce sera obligatoire pour obtenir un permis de construire. Il permettra aussi la mise à niveau de plus de logements déjà achevés et qui sont au nombre de 100.000. Pour rappel, le ministère des Énergies renouvelables travaille actuellement sur un projet en particulier.

Il coopère en fait à ce niveau avec les autorités concernées. Cela consiste à achever la construction de la Mosquée verte. Il s’agit donc de celle bâtie au niveau de la nouvelle ville de Sidi Abdellah. Elle sera à 100 % alimentée par des énergies renouvelables qu’on décrit comme une excellente alternative à celles fossiles. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes