Économie : la balance commerciale de l’Algérie enregistre un excédent de 5 milliards de dollars

Économie – Durant le premier semestre de l’année 2022, la balance commerciale de l’Algérie a enregistré un excédent de plus de 5 milliards de dollars. Dzair Daily vous en dit plus dans les lignes qui suivent.

Tandis qu’elle a enregistré un déficit durant le premier semestre de l’année dernière estimé à 1,348 milliard de dollars, la balance commerciale de l’Algérie est excédentaire de 5,68 milliards de dollars sur les six premiers mois de 2022. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 26 juillet 2022. 

Selon les statistiques douanières, la valeur des exportations de l’Algérie s’est élevée à 25.922 milliards de dollars au cours des six premiers mois de 2022. Soit une augmentation de 48,3 % par rapport à la même période en 2021 où la balance commerciale indiquait une valeur de 3,507 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures. En fait, ces chiffres constituent 50 % de l’objectif prévu pour 2022.

En tout cas, il s’agit des statistiques douanières rapportées par le quotidien arabophone Echorouk. À en croire les révélations du même média, ce premier semestre a connu une augmentation de la valeur des importations. Et ce, avec 7,41% par rapport aux six premiers mois de 2021. À cet effet, la valeur des importations s’est élevée à 20.223 milliards de dollars. 

Par rapport à la valeur des exportations au cours de la même période, la balance commerciale a indiqué une valeur de 25.922 milliards de dollars. Ce qui signifie une augmentation de 48,3 % comparé aux six premiers mois de 2021 (17.480 milliards de dollars). 

Une augmentation significative de la valeur des exportations hors hydrocarbures

En fait, l’Algérie vise depuis longtemps à exploiter d’autres sources pour augmenter la valeur des exportations, hormis les hydrocarbures. À cet effet, le gouvernement a prévu un objectif de 7 milliards de dollars. Cependant, l’Algérie a réalisé 3,507 milliards de dollars. Soit la moitié de l’objectif annuel fixé. À vrai dire, l’augmentation des exportations hors énergies et pétrole a permis une meilleure couverture des importations sur les exportations.

En effet, le taux de couverture est de 128,2%, contre 92,8% au cours du premier semestre 2021. En ce qui concerne les partenaires commerciaux de l’Algérie, les douanes algériennes ont rendu publics les noms de quelques pays. Cela concerne les principaux fournisseurs, soit : la Chine, la France, le Brésil, l’Argentine et l’Italie. 

Quant aux principaux clients, on citera l’Italie (21,83 %), l’Espagne (12,13 %), la France (9,94 %), les Pays-Bas (7,38 %) et les États-Unis (5,75 %). Dans le même sillage, on notera que les réserves de change représentent « plus de 12 mois d’importations de biens et services ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes