AccueilÉconomieImmobilierDémolition promotion immobilière à Alger : ce qu'il faut savoir

Démolition promotion immobilière à Alger : ce qu’il faut savoir

Actualité – Les autorités de la capitale de l’Algérie, Alger, ont dernièrement lancé des opérations de démolition de plus d’une promotion immobilière. Les lignes qui suivent vous exposent l’ensemble des détails sur ce sujet.  

Dans le cadre de la construction d’une Algérie nouvelle, tel que souhaité par le président Tebboune, le gouvernement ne cesse d’enchaîner les mesures. Celles destinées à réaliser les objectifs issus de la volonté souveraine du chef de l’État et du peuple. Cela afin de contribuer à la qualité du cadre de vie sur le sol algérien. C’est alors dans cette même lignée que les services de la wilaya d’Alger ont entamé une opération de grande ampleur de démolition de toute promotion immobilière illicite.  

La mesure en question concerne actuellement les bâtisses non conformes au permis de construire de Bordj El Kiffan. Soit à l’est de la capitale. C’est effectivement ce qu’a fait savoir la Circonscription administrative de Dar El Beïda. Elle s’est manifestée via un communiqué publié sur sa page Facebook. Il a été relayé, ce dimanche 4 décembre 2022, par le quotidien généraliste arabophone Echorouk

Immobilier en Algérie : Alger à l’assaut d’édifices illégaux ! 

Les chargés de la wilaya déléguée d’Alger procèdent, depuis plusieurs jours, à une véritable offensive contre les promotions immobilières illicitement construites. Une opération qui devra se poursuivre dans les prochaines semaines. Elle concernera l’ensemble des constructions faisant l’objet d’un arrêté de démolition.

Toutes celles qui ne répondent donc pas aux normes en vigueur. Il s’agit là de ce que souligne en outre la Circonscription administrative de Dar El Beïda. « Dans le cadre de la lutte contre l’édification sans permis, par des indus promoteurs immobiliers, une opération de démolition a été lancée ».

C’est ce qu’on peut alors notamment lire dans le document en question. Les autorités locales de la ville d’Alger ont ainsi mobilisé de grands moyens pour éradiquer ce phénomène d’architecture anarchique. 

.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes