Crise économique en Algérie : 650.000 emplois supprimés

Algérie – L’organisation patronale algérienne tire la sonnette d’alarme sur la bombe à retardement de la crise économique qui touche le pays.

Pas moins de 650.000 emplois ont été supprimés à cause de la crise économique en Algérie; a annoncé Sami Agli, président du FCE (Forum des Chefs d’Entreprises), invité sur les ondes de la radio Chaine 3, le jeudi 19 décembre. Il a expliqué par ailleurs que les investissements ont connu une baisse inquiétante de 26 %; par rapport à l’année dernière.

En effet, selon le chef du patronat, la crise économique a touché en profondeur tous les secteurs économiques du pays et qui risque de s’accentuer dans les mois à venir. Il a d’ailleurs alerté le nouveau président Abdelmadjid Tebboune; en l’appelant à prendre des mesures d’urgence pour relancer l’économie algérienne, notamment sur le question de la « préservation des emplois. »

L’économie algérienne en berne

En effet, Agli alerte sur l’ampleur de la catastrophe qui risque de plonger le pays dans un crash imminent. Il affirme que tous les secteurs de l’économie ont été impactés; surtout les petites et moyennes entreprises (PME).

Il poursuit en prônant une réforme visant à lever les blocages et les freins qui retardent l’émergence d’entreprises concurrentielles et performantes; qui sont les principaux facteurs pour relance économique sérieuse.

Le chef des patrons a en outre insisté sur l’importance de la technologie et de la digitalisation de l’économie nationale; tout en pointant du doigt la bureaucratie et de la mauvaise gestion qui caractérisent tant l’administration et les institutions algériennes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes