AccueilGuide VoyagesCorsica Linea annule les traversées maritimes entre l'Algérie et la France de...

Corsica Linea annule les traversées maritimes entre l’Algérie et la France de septembre 2021

Voyage – La compagnie privée française de navigation maritime, Corsica Linea, déclare l’annulation de ses traversées entre l’Algérie et la France prévues jusqu’au 29 septembre. Découvrez les détails, ce 23 septembre 2021. 

En raison de la pandémie de la Covid-19 qui a frappé le monde, et dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette dernière, le gouvernement algérien a décidé de fermer toutes les frontières, notamment maritimes, et ce, depuis le 17 mars 2020. Ce qui a rendu impossibles les traversées entre l’Algérie et la France, dont celles de Corsica Linea. 

Après l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays, l’État a autorisé une ouverture partielle de la frontière aérienne depuis le mois de juin dernier. C’est pour permettre à Air Algérie notamment d’effectuer des vols. Ce n’est pas le cas de la frontière maritime. Cette dernière reste toujours fermée. Les autorités n’ont encore fixé aucune date de réouverture.

C’est ce qui a contraint le transporteur maritime Corsica Linea à annuler toutes ces dessertes entre la France et l’Algérie. Toutes celles prévues jusqu’au 29 septembre. C’est ce qu’a déclaré la compagnie sur son site officiel cité par Voyager DZ

Frontières maritimes : les employés d’Algérie Ferries espèrent la réouverture 

La fermeture des frontières a entraîné d’énormes pertes financières pour la compagnie nationale de transport maritime. Face à cette situation, les employés d’Algérie Ferries se préoccupent. Ils s’inquiètent pour leur situation. La raison en est cette suspension des dessertes qui dure dans le temps. 

En décembre 2020, le PDG d’Algérie Ferries a déjà estimé les pertes de l’entreprise à 900 milliards de centimes suite à l’annulation de plus de 750 dessertes maritimes à cause de la crise sanitaire. Et il a rappelé la Commission des transports et des télécommunications de l’APN sur l’importance de l’ouverture des frontières maritimes. 

Le personnel d’Algérie Ferries et son PDG, ne sont en fait pas les seuls à se mobiliser afin de reprendre le chemin de la mer et rappeler l’importance de retrouver leur travail. Mais il y a aussi des députés qui sont du même. Le meilleur exemple peut-être est celui du représentant de l’émigration Tawfik Khedim.

Ce dernier, dans une question adressée au Premier ministre, se demande pourquoi l’État n’a pas encore autorisé la réouverture des frontières maritimes,malgré l’amélioration de la situation sanitaire.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes