AccueilGuide VoyagesPour faire concurrence à Air Algérie, vers la création de 10 compagnies...

Pour faire concurrence à Air Algérie, vers la création de 10 compagnies aériennes

Air Algérie Le gouvernement penche du côté de l’ouverture du transport aérien à l’investissement privé pour fonder des compagnies. Ils sont dix candidats à vouloir s’impliquer. C’est selon les sources d’un média national. Voici tout, ce 23 septembre 2021. 

Dans son discours de la fin du mois d’août dernier, le président de la République a soutenu ne voir aucun inconvénient à ouvrir le secteur des transports aérien, maritime de marchandise et de voyageurs aux investisseurs privés. Par conséquent, plusieurs prétendants ont déposé leur dossier. C’est pour créer des compagnies aériennes privées à côté d’Air Algérie. Il s’agit de ce que nous apprend Le Soir d’Algérie

La Direction de l’aviation civile a donc reçu 10 dossiers. Ils concernent la création de compagnies aériennes par des investisseurs locaux. Parmi ces dossiers, des projets dédiés au transport de voyageurs, avec l’utilisation de différents types d’aéronefs ainsi que de fret aérien, sont exposés.

Parmi les dossiers déposés, beaucoup d’entre eux semblent compléter tous les critères imposés. On parle des exigences prônées par la Direction de l’aviation civile. Les candidats affichent alors des points forts. Surtout en termes de capacités d’investissement. C’est toujours selon le quotidien national. 

« Fly Westaf », la première compagnie à bas prix en Algérie

Le 18 août dernier, les auteurs de ce projet ont déposé une demande d’un accord de principe auprès de la Direction de l’aviation civile et de la métrologie, afin de créer la première compagnie algérienne de transport aérien à bas prix.

Après la décision des autorités d’ouvrir le secteur du transport aérien au privé, les initiateurs la compagnie Fly Westaf ont fourni tous les documents exigés par la réglementation pour obtenir l’accord de principe afin d’espérer œuvrer pour la mise en application du projet. La compagnie à naître se spécialisera dans le transport des passagers et du fret.

Lors d’une réunion du gouvernement, le Premier ministre n’a pas caché l’importance et la nécessité d’ouvrir le transport aérien à l’investissement privé. Il a rappelé que c’est une mesure proposée par le ministère des Transports. Le but consiste à maîtriser le facteur d’importation des services de transport.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes