Coronavirus : les vaccins disponibles en Algérie sont-ils efficaces contre le variant Omicron ?

Coronavirus – Le professeur Kamel Senhadji s’exprime sur la situation épidémiologique actuelle de l’Algérie. Il affirme que comme tout le reste du monde, notre pays traverse une véritable épidémie. Une épidémie qu’on pourra éviter grâce aux vaccins disponibles en Algérie.

Le professeur Senhadji, a confirmé que les caractéristiques du virus Omicron se propagent rapidement et présentent des symptômes bénins. Moins graves que le mutant Delta et sans décès. Rassurant les citoyens que les vaccins disponibles en Algérie sont efficaces sur le coronavirus. Aussi bien sur Omicron que sur le mutant Delta, et fournissent une immunité de base et des anticorps partiels. 

Il a souligné dans une déclaration à la Télévision publique, aujourd’hui, que l’Algérie connaît une véritable situation épidémiologique. Grace aux vaccins disponibles en Algérie, on peut éviter tout risque. Ajoutant que le Delta est le variant dominant dans le pays. Ce dernier constitue plus de 99 % des contaminations.

D’un autre côté, le président a souligné la nécessité de faire face au virus Delta. Par la vaccination, qui permet une diminution des décès de 90 pour cent. Cela en plus des mesures préventives, et a indiqué à cet égard que même en cas de contamination après vaccination, les symptômes seront bénins.

Professeur Senhadji : Le vaccin disponible en Algérie nous permet d’affronter « Omicron »

Senhadji a rassuré les citoyens sur l’efficacité des vaccins contre le coronavirus disponibles en Algérie . Notamment, le variant Omicron. Même si Omicron a de nouvelles mutations, il a d’autres composés stables qui sont les mêmes que ceux trouvés dans le reste des mutations précédentes. Et donc de l’immunité que nous acquérons avec les vaccins, nous aidera à résister à ce mutant en atténuant ses symptômes. 

D’autre part, le professeur a appelé à ne pas se laisser emporter par ce qui est promu à propos de ce nouveau mutant du Coronavirus. Il a également souligné à cet égard la nécessité de poursuivre les mesures de prévention et de vaccination. D’autant plus que les informations disponibles et les résultats préliminaires des patients infectés par l’Afrique du Sud concernant Omicron, confirment que il y a une infection importante.

Mais les symptômes sont bénins. Ce qui peut être de bon augure, étant donné que cela permettra la création d’une immunité naturelle, qui est le meilleur vaccin. Il a dit : « Peut-être qu’Omicron permettra la vaccination des personnes infectées naturellement et contribuent à élever l’immunité collective.»

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes