Coronavirus Algérie : 166 contaminations et 15 décès parmi les imams

Algérie – Depuis son apparition dans le pays, le Coronavirus a contaminé 166 imams et quinze imams ont succombé, a annoncé le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi.

Lors de son passage sur les ondes de la Radio Chaine 1 ce dernier mardi 28 juillet, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a annoncé la contamination de plus de 166 imams, et le décès d’au moins 15 entre eux.

En effet, à l’instar d’autres citoyens, le personnel du secteur des Affaires religieuses a été durement frappé par la pandémie; « cela démontre que même l’imam n’est pas en sécurité face au virus mortel », a ajouté le ministre.

Outre cette déclaration, Belmehdi a fait savoir que la décision d’autorisation de la fête religieuse Aïd El Adha, célébré le 31 juillet; a été prise en coordination avec le comité scientifique de surveillance de la Covid-19.

Réouverture des mosquées en Algérie : le ministre s’exprime 

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus; le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a écarté catégoriquement toute éventuelle réouverture des mosquées en Algérie; selon lui, celle-ci « est liée étroitement à la disparition de la pandémie dans le pays ».

En pointant du doigt la distanciation sociale; le ministre a signalé que cette décision dépend également de l’avis du comité scientifique qui surveille la situation épidémiologique dans le pays. «Je comprends le besoin des citoyens de prier dans les mosquées; mais nous nous ne prendrons aucun risque à ce sujet »; a déclaré le ministre sur les ondes de la Radio.

Par ailleurs, il a assuré que «le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, travaille ardemment pour assurer la sécurité des citoyens ». Il va donc falloir attendre encore pour que les Algériens renouent avec la prière collective dans les mosquées après que les autorités entame le déconfinement de l’ensemble des wilayas.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé