Algérie

Algérie : Pas de réouverture des mosquées à cause du Coronavirus

1
algérie réouverture mosquées coronavirus
S'abonner :

Algérie – Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, exclu pour l’instant la réouverture des mosquées, attribuant la cause de cette exclusion à la propagation de l’épidémie du coronavirus en hausse actuellement, et dont sont victimes en plus de nombreux imams.

En effet, le premier responsable des Affaires religieuses dans notre pays s’est exprimé aujourd’hui sur les ondes de la Radio nationale chaîne 1. Pour lui, la réouverture des mosquées présentement en Algérie, est inenvisageable à cause du coronavirus. La raison en est donc l’augmentation notable du nombre des personnes infectées récemment. D’ailleurs, indique l’orateur, 166 imams ont contracté le virus. Une quinzaine (15) d’entre eux ont succombé à la pneumonie virale, ajoute-t-il.

Youcef Belmehdi, qui était l’invité, dans la matinée de ce mardi, de l’émission « Daif Essabah » poursuit en clarifiant la position de son département. Il souligne alors dans ce sens que le ministère qu’il dirige travaille d’arrache-pied. L’effort s’oriente dans la direction de la mise en place d’un ensemble de mesures. Il s’agit de celles nécessaires pour rouvrir les mosquées. Cela à travers des perceptions sur la nature de la construction des mosquées et des places avoisinantes.

L’intervenant nuance néanmoins ses propos : « Mais tout cela reste soumis à la situation épidémiologique dans le pays ». De plus, « la participation du Comité scientifique, qui évalue la situation sanitaire actuelle, est indispensable ». Youcef Belmehdi met l’accent ici sur l’aspect crucial que revêt le travail des médecins et des experts. Il est question d’un travail d’orientation et d’accompagnement.

Réouverture des mosquées : « Beaucoup d’imams en faveur de son report », assure Belmehdi

Le détenteur du portefeuille des Affaires religieuses a évoqué la position des imams sur la question. Selon lui, ils sont beaucoup à se montrer défavorables à la réouverture immédiate des lieux de culte musulmans. L’invité de l’émission radiophonique affirme : « Il y a même de nombreux imams qui ont exigé le report de l’ouverture des mosquées ».

Belmehdi a en outre déclaré que « la prière de l’Aïd El Adha ne se fera pas dans les mosquées cette année ». Les fidèles doivent se contenter de l’accomplir chez eux. Cependant, le ministre souligne que les Takbir seront, comme à l’accoutumée, levés de l’intérieur des « maisons d’Allah ».   

En conclusion, le ministre a appelé à briser la chaîne d’infection de cette épidémie par la sensibilisation. Belmehdi signale par la suite le fait que c’est « haram » de dissimuler une quelconque infection par ce virus. Le ministre dresse enfin la similitude entre le contaminé qui sort et circule parmi les gens et une bombe à retardement.

Article recommandé :  Aïd El Adha 2020 : Flambée des prix du mouton à une semaine du rituel

Coronavirus Algérie : Le bilan poursuit sa hausse ce 28 juillet (648 cas)

Article précédent

Air France annonce des vols de rapatriement d’Algérie vers la France

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Si les stades de football sont fermés aux supporters , alors que c’est du plein air , qu’en sera t il des mosquées -espaces fermees- ? L’ouverture des mosquées n’est pas une urgence en cette période de crise sanitaire . On aurait aimé une telle décision ferme pour l’annulation du sacrifice de l’Aid , ou encore une décision ferme pour le port du masque obligatoire, OBLIGATOIRE.