18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieConfinement en Algérie : Fermeture des marchés et interdiction des fêtes

Confinement en Algérie : Fermeture des marchés et interdiction des fêtes

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un communiqué des services du Premier ministre a indiqué lundi, dans le cadre du réaménagement du confinement à domicile, la fermeture des marchés hebdomadaires en Algérie et l’interdiction des fêtes.

Le 28 juin dernier, le Premier ministre a fait état de la prorogation en Algérie du confinement de 20 h 00 à 05 h 00 dans 29 wilayas jusqu’au 13 juillet, la fermeture des marchés hebdomadaires et aux bestiaux et l’interdiction des fêtes. Cela concerne les régions du pays qui sont témoins d’une hausse de la courbe des contaminations.

Ainsi, il a été décidé de la suspension « des marchés et souks hebdomadaires. Les marchés à bestiaux. Les centres commerciaux et les lieux de concentration de commerces ». Cette suspension ne concerne donc que les zones où « le virus circule activement ». Elle sera d’une « durée de 15 jours », précise la même source.  

- Publicité -

Le Gouvernement interdit en outre « tout type de rassemblement et de regroupement familial ». Cela s’applique notamment à « la célébration de mariages et de circoncision ». Ces fêtes « constituent actuellement des facteurs aggravants de la propagation de la pandémie »; clarifie-t-on sur le communiqué. Les festivités alors sont des évènements à risque. Les autorités entendent les mettre en suspens pour le moment.

Confinement en Algérie : Marchés fermés et fêtes interdites, et les commerces de quartiers sous contrôle

« Les services du ministère du Commerce sont dans l’obligation de procéder à des actions de contrôle ». C’est ce qu’explique le document. Le contrôle s’effectuera « au niveau de certains commerces de quartiers et de marchés ». Les services du département en question seront « accompagnés de la force publique ».

Les opérations de contrôle se solderont, en cas d’infraction, par « la fermeture immédiate du commerce ». Mais aussi « le retrait du registre de commerce ainsi qu’une sanction pécuniaire ». Le but étant de « dissuader tout comportement contraire aux lois et règlements en vigueurs », souligne le communiqué.

- Publicité -

L’objectif de cette attitude coercitive consiste à « exiger des commerçants le respect des protocoles de prévention sanitaire ». Cela se porte essentiellement sur l’obligation du « port du masque ». Il est question également d’observance de « la distanciation physique ». Ces mesures de précaution sont obligatoires « pour toute personne qui accède à l’espace commercial ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -