AccueilActualitéAlgérieBilan du coronavirus en Algérie : Plus de 900 cas ce 13...

Bilan du coronavirus en Algérie : Plus de 900 cas ce 13 novembre

Algérie – Le bilan des contaminations au Coronavirus a enregistré au cours de ces dernières 24 heures une hausse en ce 13 novembre. Le Comité du suivi de l’évolution du Covid-19 a enregistré 902 nouveaux cas contaminés et 18 décès.

Effectivement, le bilan des contaminations au Coronavirus en Algérie, a enregistré en ce 13 novembre une hausse des contaminations. Le Comité en charge du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans notre pays, a donc recensé 902 cas de contaminations au Covid-19 ; selon ce qu’a annoncé le porte-parole du Conseil Scientifique ; le Dr Djamel Fourar.

Ce qui signifie qu’au total ; c’est-à-dire depuis l’apparition du premier cas de contagion au Covid-19 en février dernier ; l’Algérie comptabilise 66.010 cas infectés par le Coronavirus ; d’après les données fournies par la même source.

D’origines algériennes, l’ex-VP de Pfizer prudent concernant le vaccin

Il est à noter que l’annonce de la découverte du vaccin contre le Covid-19 par le géant de l’industrie pharmaceutique Pfizer en collaboration avec la société allemande BioNtech a suscité un immense espoir à travers le monde entier. Toutefois, l’ancien vice-président du groupe américain, d’origines Algériennes; Mr Mohand Sidi Saïd, lors d’une intervention sur la chaîne France Info déclare qu’il faut quand même rester prudent concernant le vaccin produit par Pfizer.

En effet, Mohand Sidi Saïd estime que Pfizer possède l’expérience et le personnel voulus pour le développement d’un vaccin dont l’efficacité est estimée à 90 %. Néanmoins, le hic avec ces annonces de vaccin, selon l’ancien vice-président; c’est que les citoyens vont baisser les gardes et négliger les gestes barrières plus tôt qu’il ne le faut, toujours d’après notre source.

Notamment, Mr Mohand Sidi Saïd donne plusieurs exemples d’études de phase 3; qui étaient très prometteuses et dont l’antidote semblait efficace mais que l’agence américaine du médicament n’a pas homologué. C’est dans ce sens que l’enfant de Djurdjura estime qu’il faut être patient; que l’étude soit finalisée à 100 % et le protocole connu pour pouvoir crier victoire, toujours selon notre source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes