AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : ouverture du marché des voitures d’occasion

Automobile Algérie : ouverture du marché des voitures d’occasion

AutomobileAïmene Benabderrahmane, Premier ministre, également responsable du secteur financier en Algérie, a décidé de lever la mesure de fermeture de certains espaces publics, notamment le marché des voitures d’occasion. Nous vous en disons davantage dans la suite de notre article du lundi 13 septembre 2021. 

La crise sanitaire et les confinements qui en ont découlé ont bouleversé le pays apportant un véritable coup d’arrêt à la dynamique de l’ensemble des grands secteurs économiques. Soit primaire, secondaire et tertiaire. Les carrefours des véhicules de seconde main n’ont évidemment pas été épargnés. Mais contre toute attente, le marché des voitures d’occasion en Algérie s’apprête à franchir une nouvelle ère empreinte d’optimisme et d’espoir.  

Bonne nouvelle pour tout désireux de s’acquérir un véhicule à moindre coût ou d’en vendre ! Les marchés de l’occasion font leur retour aux quatre coins du territoire algérien. Et cela après une absence pour cause du récent rebond épidémique. Ils rouvriront donc leurs portes à compter de ce mardi 14 septembre. C’est en effet ce qui ressort du nouveau communiqué des services du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane. 

Cet ajustement des mesures de prévention du SARS-CoV-2 en contexte de déconfinement a été mené sur instruction du chef de l’État et au terme des consultations avec le Comité scientifique. Celui dont la mission est de veiller et suivre l’évolution de l’actuelle pandémie virale. Eu égard à la stabilité de la situation sanitaire, les transactions hebdomadaires et régulières de voitures d’occasion peuvent, de nouveau, s’effectuer entre particuliers. 

Réouverture du marché de l’occasion : opérations d’achat et vente d’engins dans le respect des consignes sanitaires 

La réouverture des carrefours des véhicules de seconde main se faisait plus que jamais attendre. Mais le temps est désormais venu d’ouvrir grand leurs rideaux. Ils accueilleront du public en se référant aux nouveaux horaires du couvre-feu. À savoir, de 22h00 jusqu’au lendemain à 5h00 du matin, à partir de demain. Cette mesure est applicable pour les quinze jours à venir. 

Y sont concernées trente wilayas. À commencer par la capitale Alger, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Tlemcen. Les services du Premier ministre ont également énuméré Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdès. En plus d’El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Naâma Aïn Témouchent et Relizane, Béchar, Blida, Bouira et Tébessa. 

Aïmene Benabderrahmane a en outre appelé l’ensemble des clients et vendeurs à respecter les gestes barrières, les consignes de sécurité sanitaires et le sens de circulation. Une consigne qui tend à assurer une stabilité épidémique pérenne pour le pays. 

Il sied de noter que les walis peuvent toutefois adopter d’autres mesures, après accord des autorités compétentes. Cela en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de chaque wilaya. À l’instar de la limitation de la jauge d’accueil au sein des marchés de voitures d’occasion

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes