Importation de voitures de moins de 3 ans : l’Apoce s’oppose pour cette raison

Algérie – S’agissant de l’importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie, selon les récentes déclarations de son président, l’Apoce s’y oppose. On vous dévoile plus de détails dans la suite de notre article.

Le marché automobile demeure en stagnation depuis belle lurette, ce qui a suscité énormément de questionnements et de controverses. Notamment, le sujet de l’importation en Algérie de voitures de moins de trois (3) ans. Si certains soutiennent l’idée, d’autres s’y opposent. Cela à l’image du président de l’Association de protection des consommateurs (Apoce), Mustapha Zebdi qui propose une toute autre solution. Voici dans cette édition du 12 septembre, les détails qu’il faut savoir.

Effectivement, le premier responsable au sein de l’Apoce a plaidé contre le retour de l’importation de véhicules usagés de moins de trois ans. Dans une interview accordée au média TSA ce samedi, il clarifie sa position à ce sujet. Il affirme avoir précédemment suggéré à maintes reprises l’importation de voitures d’occasion afin de combler le manque sur le marché. 

Néanmoins, cette position n’est plus d’actualité, étant donné la situation actuelle qui selon ses propos, « ne cesse d’empirer ». C’est à la lumière de la hausse exagérée des voitures d’occasion. Dans ce sens, la solution d’après lui réside en l’amélioration du transport public en matière de disponibilité et de qualité. Cela résoudra de manière définitive les problèmes dans le secteur de l’automobile, soutient-il.

Kia Picanto proposé à 400 millions de centimes 

Dans un même sillage, le prix des voitures d’occasion affiché tourne à la dérision. En fait, les voitures que ce soit sur les marchés d’occasion ou encore sur les sites spécialisés sont vendues à des prix faramineux. Ce qui a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains en ont même fait sujet de moquerie. 

Notamment, après avoir partagé la fameuse Picanto qui était proposée à 400 millions de centimes. Ce qui a provoqué une polémique. Une annonce qui s’est diffusée en masse parmi les internautes. Ces derniers se demandaient où étaient les autorités compétentes concernées dans tout ça.

Dans ce même contexte, d’autres ont abordé les prix de la Renault Symbol, dont le prix n’est pas à moins de 285 millions de centimes. Ou encore, la Nissan Micra au prix qui dépasse les 300 millions de centimes. Certaines pages appellent carrément au boycott, jusqu’à réévaluation des prix proposés. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes