Importation de voitures en Algérie : le comité technique explique les retards

Algérie – Le comité technique s’est exprimé, récemment, sur les retards concernant la prise en charge des dossiers d’importation des voitures dans notre pays. On vous en dit un peu plus, juste ci-dessous. 

En raison du temps que prend l’étude des dossiers, liés à l’importation des voitures neuves en Algérie, menée par le comité technique, un opérateur a voulu se renseigner sur l’avancement de son dossier. Pour cela, il a envoyé un courrier directement aux parties concernées. C’est-à-dire, au comité technique interministériel chargé de l’examen et du suivi des dossiers relatifs à l’exercice de ladite activité.

Pour les intéressés, Dzair Daily vous expose, ce lundi 13 septembre 2021, le contenu de la lettre en question. Dans le détail, le comité technique a commencé par informer l’émetteur que son « dossier est toujours en cours d’étude ».

Quant aux raisons de ce retard, elles se résument au nombre important de dossier à étudier relatifs à l’importation des voitures en Algérie. « Ce qui rend impossible l’examen approfondi des dossiers dans le délai prévu aux articles ci-dessus », précise le comité. Notons, par ailleurs, que nous avons détenu ces informations du site spécialisé Autobip.

L’importation automobile sera autorisée très prochainement ?

C’est du moins ce qu’on a pu comprendre de la correspondance du comité technique. Ce dernier a donc rédigé dans le même courrier à l’égard de l’émetteur qu’une « notification du résultat de l’examen de votre dossier par le comité technique vous sera envoyée ». Et ce, « dans les meilleurs délais ». Pour rappel, l’article 14 du décret exécutif n° 21-175 stipule que « l’agrément est délivré par le ministre chargé de l’Industrie ». 

Sachant que les délais ne dépasseront pas « les vingt (20) jours ». Et ce, « à compter de la date de délivrance du récépissé de dépôt ». Ce n’est pas tout ! Il est également précisé que pour les avis défavorables, il y aura aussi la même période d’attente. En effet, « tout avis défavorable émis par le comité technique dûment motivé, doit être notifié à l’intéressé par le président du secrétariat technique du comité ».

Cela, « dans un délai de vingt (20) jours ». Un compte à rebours qui prendra effet à partir de la réception « du récépissé de dépôt du dossier relatif à la demande de l’agrément ». Concernant la notification de l’avis défavorable, elle serait communiquée par courrier administratif signé par le président du secrétariat technique. C’est ce dont nous informe la même source des propos du ministre de l’Industrie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes