22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
samedi, 11 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileVoiture d’occasion en Algérie : voici les prix sur les marchés ce...

Voiture d’occasion en Algérie : voici les prix sur les marchés ce 29 août 2021

Publié le

- Publicité -

Algérie – On vous présente ci-dessous le prix de la voiture d’occasion au niveau du marché de Tidjelabine. À savoir Toyota, Dacia ou encore Hyundai.

Au vu de la crise présente, ces dernières années, au niveau du marché automobile, plusieurs citoyens algériens se plaignent des prix des véhicules qu’ils trouvent trop élevés. En effet, depuis la suspension de l’importation automobile dont le dossier stagne, depuis des mois, le prix de la voiture d’occasion flambe en Algérie.

Cela, à tel point que dans de telles circonstances, le projet d’acheter un véhicule est limite devenu un rêve lointain, voire irréalisable pour beaucoup de citoyens. Dzair Daily va vous présenter, ce dimanche 29 août 2021, le prix de certaines voitures de seconde main. Ce qui vous permettra d’avoir une idée précise de ce qu’il en est actuellement au niveau du marché automobile national.

- Publicité -

Les prix des voitures d’occasion (Toyota, Dacia et Hyundai)

Les informations ont été tirées de l’émission « Toutes Options  » diffusée sur Ennahar TV. Ces prix sont ceux qui circulent, cette semaine, sur le marché hebdomadaire des véhicules d’occasion de Tidjelabine situé dans l’est de la wilaya de Boumerdes. Alors, on commencera par citer l’exemple d’une Dacia Logan Mcv datant de l’année 2015 et ayant roulé 285.000 Km. 

Le propriétaire de cette voiture n’a donc pas voulu se séparer de son bien en échange de 155 millions de centimes. Estimant que sa voiture vaudrait au moins 165 millions de centimes. Une différence conséquente de 100.000 DA. Un autre automobiliste possédant une Toyota RAV4 2013 qui affiche au compteur 173.000 Km veut, quant à lui, vendre son véhicule à 250 millions de centimes.

Pour citer un dernier exemple, on mentionnera une Hyundai i10 2017 dont le propriétaire affirme qu’elle n’a aucune retouche au niveau de la tôlerie. Sachant que ledit véhicule a circulé 106.000 Km. Cependant, son propriétaire dit ne pas vouloir vendre à un prix inférieur à 169 millions de centimes. Un montant qui a d’ailleurs été proposé à l’automobiliste, mais qui, vous l’aurez compris, n’a pas été assez suffisant aux yeux de ce dernier. 

- Publicité -

Le témoignage de certaines personnes présentes au niveau du marché de Tidjelabine

Côté vendeur, le bilan n’est pas très positif, voire même pas du tout encourageant. En effet, un certain automobiliste confie que le marché automobile en Algérie est « complètement mort ». Il n’y a, selon lui, ni vente ni achat. Cela, car les vendeurs ne veulent pas baisser les prix. En contre-partie, les acheteurs ont peur et ne préfèrent pas risquer. Ce que les demandeurs espèrent est que le dossier de l’importation automobile se règle dans les jours à venir.

Un projet qui est probablement le seul moyen de régler les prix des voitures dans notre pays. Un autre vendeur a, pour sa part, préféré s’exprimer en usant de l’humour. Il décrit le marché de Tidjelabine comme étant une « braderie ». Voulant dire par là que les personnes venaient plus pour le plaisir de regarder et de tâter les prix que pour acheter. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -