22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : voici les normes des plaques d'immatriculation

Automobile en Algérie : voici les normes des plaques d’immatriculation

Publié le

- Publicité -

Algérie – La Direction Générale de la Sûreté Nationale a mis en avant des normes auxquelles doivent répondre les plaques d’immatriculation en Algérie. Nous vous livrons, dans cette édition du 10 juillet 2022, tous les détails à cet égard.    

En Algérie, les plaques d’immatriculation des véhicules automobiles sont contraintes par des normes à respecter. Or, certains conducteurs optent plutôt pour l’aspect visuel de leurs voitures. Ce qui ne répond pas forcément aux exigences des conformités. Ainsi, apparaît le décret du 15 juin 1993 qui n’est autre qu’une révision de l’arrêté du 5 mai 1988.

Ce dernier maintient les règles administratives concernant le numéro d’immatriculation des véhicules, p15. Et ce, comme le montre le site officiel du ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement de Territoire. Il faut savoir, en outre, que les chiffres et les plaques d’exploitation doivent satisfaire les critères déterminés pour le véhicule.

- Publicité -

Et ce, au nom de l’ordonnance du 23 juin 1975 relatif à l’immatriculation et à la ré-immatriculation des automobiles. La plaque du devant doit, en effet, comporter des chiffres arabes sur fond réflecteur blanc gris. Quant à celle de l’arrière, elle doit avoir des chiffres arabes noirs sur un fond réflecteur jaune.

Automobile : les normes majeures des plaques d’immatriculation 

De toute évidence, la plaque d’immatriculation doit être en aluminium et avoir des dimensions précises. Notamment 1 millimètre d’épaisseur, 52 centimètres de longueur et 11 centimètres de largeur. De plus, les chiffres doivent d’être de 7,5 centimètres de haut et d’une distance de 0,5 centimètre du reste de la plaque.

Si les plaques d’immatriculation ne répondent pas aux normes, l’automobiliste risque une infraction du 2e degré. À titre informatif, conformément au Code de la route, le conducteur peut subir un retrait de deux (02) points. Mais ce n’est pas tout ! Il risque aussi une amende forfaitaire de 2.000 DA à 4.000 DA.

- Publicité -

Si un chauffeur conduit un véhicule sans la plaque d’immatriculation ou que celle-ci est non lisible, le véhicule peut être arrêté immédiatement. La non-compatibilité des informations de la carte grise avec la plaque engendre une pénalité d’emprisonnement de deux (02) mois.

S’ajoute à cela une amende de 50.000 DA à 150.000 DA. Certaines modifications au Journal Officiel du 21 juillet 2021 ont été apportées. Entre autres, l’introduction de nouvelles Wilayas et le remplacement des chiffres arabes avant de l’année de mise en circulation inconnue par le diagramme « 33 ». En outre, les cartes et les plaques contenant le diagramme « 22 » doivent être remplacées par le diagramme « 33 ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -