AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : Date de suppression de l’essence super avec plomb

Automobile Algérie : Date de suppression de l’essence super avec plomb

Algérie – Le Président du Comité de Direction de l’Agence de Régulation des Hydrocarbures (ARH) a annoncé que notre pays allait procéder à la suppression de l’essence super avec plomb à partir de cette date. 

En effet, le Président du Comité de Direction de l’Agence de Régulation des Hydrocarbures s’est manifesté récemment. Cela à l’issue d’une entrevue accordée à la chaîne algérienne El Bilad. Lors de cet entretien, Rachid Nadil qui n’est autre que le président de l’ARH, s’est exprimé sur un prochain projet qu’ambitionne de concrétiser son comité dans les prochains mois. Il s’agit alors de la décision de supprimer l’essence super avec plomb de l’Algérie. 

C’est effectivement ce qu’a prononcé le responsable de l’ARH. Dans le détail, Rachid Nadil a déclaré que cette résolution n’avait que trop durer. Il était prévu dans un premier temps de mettre fin à la vente de ce type de carburant au début de l’année 2021, confie l’interlocuteur. Cela ne s’est finalement pas fait à cette date, à cause de la situation sanitaire actuelle, explique Nadil.

Il développe en déclarant que lui-même est son équipe attendaient en fait que les réservoirs d’essence super avec plomb se vident pour appliquer cette décision. Cependant, l’arrivée de la pandémie du coronavirus en a voulu autrement. Et pour cause, cette crise sanitaire a grandement impacté la consommation de l’essence dans notre pays qui a complètement chuté.

Il est donc évident que les cuves de stockage aient pris beaucoup plus de temps que prévu pour se vider. Mais d’après les calculs et les estimations des spécialistes de Naftal ; le contenu des réservoirs à essence super avec plomb s’épuiserait d’ici le début du dernier trimestre de l’année courante comme délai maximal.

C’est pourquoi, Rachid Nadil s’est avancé à dire que l’essence super avec plomb ne serait plus disponible à la vente dans les stations d’essence à partir du mois d’octobre 2021. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le président de l’ARH lors de l’entrevue susmentionnée.

Pourquoi avoir décidé de bannir l’essence super avec plomb en Algérie ?

La première raison évidente d’avoir pris une telle décision est l’enjeu écologique. En effet, l’essence avec plomb est considérée comme un polluant très toxique pour l’environnement. Mis à part cette caractéristique ; ce type de carburant est également connu pour contenir des particules qui se déposent dans le pot catalytique.

Ce qui empêche cet élément du pot d’échappement de fonctionner correctement. En ce qui concerne l’enjeu économique cette fois-ci ; le président de l’ARH a confié que la suppression de cette essence allait être très bénéfique pour l’économie nationale.

Cette résolution allait en fait épargner notre pays, l’importation de ce type de carburant depuis des pays étrangers. Les automobilistes algériens se limiteront donc à consommer de l’essence sans plomb seulement qui est, pour sa part, localement produite par Sonatrach.

Sachant que l’entreprise pétrolière a une capacité de production qui s’élève à quatre (04) millions de tonnes, profère l’interlocuteur. Ce qui va largement suffire pour couvrir le besoin de la population. Et pour cause, ce dernier est estimé entre 3.7 et 3.8 millions de tonnes, informe Rachid Nadil.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes