21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mercredi, 24 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : Agli plaide pour la création d'un ministère de l'Économie

Algérie : Agli plaide pour la création d’un ministère de l’Économie

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) a plaidé pour la création d’un ministère de l’Économie. Une démarche qu’il juge “nécessaire” pour la relance économique en Algérie.

En effet, lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 9 mars au siège de la Confédération algérienne du patronat citoyen, le président de la CAPC, Sami Agli, a appelé à la création du ministère de l’Économie.

Ainsi, lors de sa présentation des 62 propositions du nouveau modèle économique pour la relance économique en vue de passer d’une économie rentière à une économie diversifiée; Agli a jugé qu’il était nécessaire de lancer un ministère dédié à l’Économie. Ce dernier comprendrait les différents secteurs liés à l’économie, a-t-il indiqué.

- Publicité -

| Sujet connexe : Sami Agli demande l’exonération fiscale des entreprises

Dans ce sillage, Agli a justifié le choix des « 62 propositions » en référence à la symbolique de l’indépendance algérienne. « Ce choix a une grande symbolique et nous devons mener une révolution économique similaire à la révolution algérienne », a-t-il déclaré.

Ministère de l’Économie, marché parallèle, production locale, souveraineté économique.. Les propositions de la CAPC

Outre son plaidoyer pour la mise en place d’un ministère de l’Économie en Algérie; le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) a assuré lors de la conférence de presse; que les propositions qui ont été présentées au président de la République la semaine dernière portent sur plusieurs axes clés de l’économie.

Agli cite à cet égard la manière de lutter contre le marché parallèle, la protection de la production locale; la promotion de souveraineté économique, la véritable création de la richesse; et enfin l’ouverture à l’économie mondiale.

- Publicité -

| Lire aussi : Argent du marché parallèle en Algérie : Sami Agli dévoile le montant

Par ailleurs, l’orateur a félicité l’approche du gouvernement visant à s’appuyer sur les startups et les PME, la transition énergétique et les énergies renouvelables, insistant toutefois sur le soutien aux entreprises en crise.

« L’économie moderne est basée sur les normes internationales, mais il ne faut pas oublier l’économie traditionnelle efficace; comme l’industrie et l’agriculture. Le domaine de la numérisation est un domaine d’avenir; mais la priorité doit être donnée aux entreprises en crise »; a-t-il conclu.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -