AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : Les personnes concernées

Importation de voitures en Algérie : Les personnes concernées

Algérie – La directrice de la communication de la Direction générale des douanes, Nassima Brikci, a levé le voile sur la liste des personnes autorisées à bénéficier de l’importation de voitures avec exemption des droits de douane. Plus d’informations ci-dessous.

Alors que le retour de l’Algérie à l’importation des voitures neuves depuis l’étranger, suspendue depuis 2018, s’attarde à se concrétiser, le dossier qui ne cesse de s’inviter aux tables rondes vient de connaître un nouveau rebondissement. Cette fois-ci, c’est la chargée de communication de la DGD, Nassima Brikci en l’occurrence, qui a tenu à apporter de nouvelles précisions sur le sujet. 

Dans un article paru ce mardi 04 mai 2021, le site spécialisé Sayarat Live, qui cite comme source Echorouk, a rapporté les déclarations de la responsable. En effet, selon le média arabophone, la direction de la communication de la DGD aurait énuméré les personnes concernées par l’exemption des droits de douane lors de l’importation des véhicules neufs.

Dans le détail, Brikci a cité tout d’abord les Moudjahidines, mais aussi les personnes ayant des besoins particuliers. Ceux-ci importent des voitures aménagées handicap qui conviennent à leur situation. Dans une déclaration à Echorouk, précise la source, l’interlocutrice a également mentionné les diplomates et les ressortissants algériens qui ont changé leur lieu de résidence. 

Outre ceux-ci, Brikci a évoqué les personnes ayant, à leur compte, un registre national des sociétés. Ce sont donc les personnes qui peuvent importer des véhicules tout en bénéficiant d’une exonération de la taxe douanière en Algérie. 

Importation de voiture sous licence du Moudjahid : Ce qu’il faut savoir

Revenons de nouveau au cas des Moudjahidines. Selon les informations de la source, le taux de l’exonération diffère d’un Moudjahid à un autre. En fait, tout dépend du type de la licence que dispose ce militant.

Pour ce qui est des démarches à entreprendre, il doit faire une demande d’importation de la voiture qu’il souhaite s’en procurer. Une fois cette dernière reçue au port, le Moudjahid recevra le montant des taxes à payer. La somme reste étroitement liée au type de sa licence.

La même source indique que chaque Moudjahid bénéficiera d’une seule licence. Le citoyen lambda peut également se doter d’une voiture en l’important depuis l’étranger. Il doit, cependant, s’acquitter de l’intégralité des taxes douanières. 

Rappelons par ailleurs que chaque Algérien doit se contenter de l’achat d’une seule voiture chaque trois (03) ans. C’est ce que stipule le décret exécutif propre aux conditions du cahier de charge des concessionnaires automobiles. Le but de cette limitation est de mettre fin au phénomène de spéculation qui sévit le marché automobile algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes