Arrestation du terroriste qui menaçait les manifestants algériens de mort

Il était employé de Sonatrach à Ghardaia. Sa vidéo choquante a suscité une vague d’émoi chez les internautes algériens.

Les services de sécurité de Ghardaïa ont procédé à l’arrestation ce mercredi 20 novembre, du terroriste qui avait brandi un kalashnikov avec lequel il menaçait de mort les manifestants qui s’opposaient à la tenue du scrutin électoral contesté du 12 décembre prochain. Surnommé « Tango », il occupait le poste d’agent de sécurité à Sonatrach, rapportent des sources médiatiques.

Le terroriste qualifiait ainsi les manifestants de « zouaves » et de « résidus de la France ». Des éléments de langage adoptés et utilisés par une certaine frange extrémiste et raciste de la société en Algérie. « Le vote aura lieu malgré vous », disait-il sur un ton menaçant.

Sa vidéo a été relayée et partagée massivement sur les réseaux sociaux. Elle avait suscité une vague d’indignation chez les internautes algériens qui étaient scandalisés et choqués par ce dérapage inédit, à l’heure ou le pays traverse une période très tendue.

L’arme de guerre ne lui appartenait pas

L’auteur de la vidéo a été arrêté et présenté devant le procureur du tribunal militaire. Il est poursuivi pour « menace de mort », « incitation au crime » et « port d’arme sans autorisation ».

En effet, l’arme de guerre avec laquelle ce terroriste menaçait les opposants aux élections, appartenait à un autre individu. Ce dernier été arrêté aussi et présenté devant le procureur du tribunal militaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes