Marche nocturne à Alger contre les élections, plusieurs arrestations

Venus de différents quartiers populaires d’Alger, des centaines de manifestants ont marché pour exprimer leur rejet des élections présidentielles.

Des manifestants de Bab El Oued et de le Casbah sont sortis dans la soirée de ce mercredi 20 novembre; dans une marche improvisée pour exprimer leur refus des élections contestées du 12 décembre prochain.

Venus des quartiers populaires de la banlieue algéroise, les manifestants se sont dirigés vers la Grande Poste et la Place Maurice Audin, au cœur de la capitale. Ils ont scandés des slogans politiques réclamant la libération des détenus d’opinion et rejetant le scrutin électoral du 12 décembre.

Les manifestants ont réussi à réinvestir le Tunnel des Faculté situé à côté de la Place Audin, et ce, 7 mois après le blocage de son accès « pour travaux » en avril.

Répression et interpellations

Arrivés à la Grande Poste, les manifestants pacifiques a été réprimée et la police anti-émeute a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Pris à court; des renforts de police ont été dépêchés sur les lieux de toute urgence.

Des dizaines de citoyens ont été interpellés par les forces de l’ordre qui ont opéré des arrestations musclées. Selon les témoins oculaires présents sur place, plusieurs fourgons ont été remplis de manifestants.

https://www.facebook.com/hania.chabane/posts/10215361870536963

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes