7.9 C
Alger
7.9 C
Alger
lundi, 22 avril 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : Rabah Madjer condamné à de la prison ferme

Algérie : Rabah Madjer condamné à de la prison ferme

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’ancien joueur de l’équipe nationale, Rabah Madjer, vient d’être condamné à six (6) mois de prison ferme en plus d’une amende de 100.000 dinars. Dzair Daily vous dévoile tous les détails dans cette affaire juste en bas dans ce numéro du 9 juin 2022.

En effet, le tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed vient de rendre son verdict aujourd’hui jeudi 9 juin 2022. Il s’agit du jugement relatif à l’affaire de l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Rabah Madjer, qui vient d’être condamné à une peine de six (6) mois de prison ferme. En plus, du paiement d’une amende dont la somme a été fixée à 100.000 DZD.

Dans le détail, cette dernière affaire en date a eu l’effet d’une bombe auprès des médias. L’une des figures les plus emblématiques du football DZ serait impliquée dans une affaire avec la justice. L’ancien footballeur international a été poursuivi pour : faux et usage de faux, fausse déclaration et escroquerie. 

- Publicité -

Finalement, le verdict vient de tomber. Madjer a été condamné avec son associé M. Ibrahim à de la prison ferme en plus du paiement d’une amende de 100.000 DZD. Cette peine correspond à leur accusation pour fausse déclaration. Tandis qu’ils ont été acquittés des autres délits. À savoir, faux et usage de faux, escroquerie et usurpation d’identité.

Algérie : Rabah Madjer poursuivi dans l’affaire de l’Anep

Selon le quotidien arabophone Ennahar, Rabah Madjer et son associé M. Ibrahim ont également été condamnés au versement d’une somme de 500.000 DZD à la partie civile. Il est question de l’Agence nationale d’édition et de publicité (Anep). Cela, pour l’ensemble des dommages causés.

Il sied de noter que l’auteur de la célèbre talonnade d’avoir continuer de percevoir de commandes publicitaires de l’Anep de façon illégale pour ses deux journaux quotidiens. Alors qu’ils avaient cessé de paraître depuis un moment. Le montant global perçu serait estimé à 300.000 DZD, d’après l’ancien DG de cette agence gouvernementale algérienne.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -