AccueilÉconomieAlgérie : le prix des pâtes a été réduit de 50% pour...

Algérie : le prix des pâtes a été réduit de 50% pour cette raison

Algérie- Le prix des pâtes a baissé ces derniers jours, c’est ce qu’a révélé Redouane Sata, le responsable du bureau wilayal de l’Organisation de protection des consommateurs. On vous en dit plus sur le sujet ce jeudi 10 février 2022.

En effet, le prix des pâtes a subi une baisse en Algérie durant cette dernière semaines. Le couscous, les spaghettis et bien d’autres produits sont affichés dans les magasins d’alimentation à des prix réduits par rapport aux semaines précédentes. C’est du moins ce qu’a indiqué le quotidien Ennahar.

Au fait, la raison de cette baisse, a été expliquée par Redouane Sata, qui est le responsable du bureau wilayal de l’Organisation des consommateurs de la wilaya de Sétif. Celui-ci a révélé qu’elle serait due à la décision du gouvernement. Celle qui consiste à approvisionner les moulins en céréales venant de l’office national. Cela dit, sur les réseaux sociaux, certaines sources ont indiqué que c’est plutôt les clients qui ont conduit à cette baisse.

En fait, les pâtes sont vendues au consommateur à des prix cassés tout simplement parce que les revendeurs eux-mêmes les ont achetés moins cher. Et ce, en raison de l’adoption de l’ancien système d’approvisionnement. Celui de se réapprovisionner à partir des moulins de l’office national des céréales.

Dans sa déclaration à la radio de Sétif, Sata a révélé que les enseignes ont pour but de baisser les prix. C’est chose faite pour le moment avec une réduction dépassant parfois les 50%. Il a ajouté qu’il serait malhonnête de maintenir des prix élevés. Alors que les coûts de production ont baissé, comme l’a rapporté le quotidien Ennahar.

Augmentation des prix : de nombreux facteurs entrent en jeu

En outre, le même porte-parole a déclaré que les nouvelles lois permettent de mettre un frein aux opportunistes. Ajoutant que le fait de mettre les prix de vente finaux sur les emballages empêchera, ou du moins limitera la pratique de prix abusifs. Le consommateur doit aussi boycotter certains produits. Afin d’obliger les commerçants à baisser les prix.

Et pour cause, la vente de produits à des prix différents que ceux affichés sur l’emballage est illégale. Dans ces cas-là, le consommateur doit adopter la culture du boycott. Aussi, le paiement électronique, qui prend de plus en plus effet dans la pays. Ainsi que la facturation, toutes ces solutions peuvent permettre de corriger certains déséquilibres au niveau du marché.

Concernant le prix du pain, le premier responsable du bureau wilayal a précisé que la baisse des prix des pâtes va temporairement arrêter les discours sur l’augmentation du prix du pain. Cependant, cette question est encore sur la table du ministre. Ce dernier tente de connaître les dessous de l’affaire et les causes des difficultés des boulangers. 

En sus, le prix du lait est aussi sur la table des discussions. L’augmentation du prix du sachet de lait est dûe au fait que les agriculteurs en ont augmenté le prix, d’après le locuteur. Le coût du transport, ainsi que le prix des matériaux sur le marché mondial ont également augmenté. La pandémie de coronavirus a en effet affecté les prix finaux de nombreux produits.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes