Prix du pain en Algérie : voici les nouvelles solutions proposées

Algérie – L’augmentation du prix du pain était au cœur de nombreuses revendications depuis plusieurs années. Désormais, les parties intervenantes ont abouti à une solution envisageable. On vous dévoile les décisions possibles dans la suite de notre article, ce 19 janvier 2022.

En effet, le sujet de la hausse du prix du pain subventionné reste d’actualité en Algérie. Et ce, malgré les multiples demandes de mener une étude pour parvenir à régler cette réclamation qui date de longtemps. De ce fait, la baguette se vend toujours au prix subventionné de 10 DA. 

A cet égard, des réunions ont rassemblé des représentants des boulangers avec les autorités appropriées pour fixer ce problème. Il s’agit de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA), et la Fédération nationale des boulangers (FNB) d’une part. Et le ministre du Commerce, Kamel Rezig, en tant que représentant du Premier ministre Aimen Benabderrahmane, d’autre part.

En dépit de la dégradation du pouvoir d’achat des consommateurs, certaines attentes ont dû être rejetées pour le moment. En particulier pour ce qui est de la fixation du prix du pain à 15 DA au lieu de 10 DA actuellement. Cela dit, la réunion tenue entre les différentes parties concernées semble plutôt prometteuse au sujet des revendications de ces professionnels. D’après ce qui a été rapporté par Echourouk.

Prix du pain : le ministère propose des solutions

En effet, le ministre du Commerce a confirmé que la participation active des divers départements ministériels reflète la forte volonté des autorités. Celle à considérer les exigences des représentants des boulangers. En sus, il a souligné que la prise en charge des préoccupations se ferait par priorité. D’autant plus que tous les acteurs concernés contribueraient à établir le calendrier selon lequel se fera le travail.

Pour sa part, le porte-parole de l’Union générale (UGCAA), Issam Badrissi, a annoncé que les rencontres se poursuivront. Et ce, jusqu’à ce qu’on arrive à se tabler sur une décision qui satisferait les revendications. Toutefois, ce dernier a fait savoir que la dernière réunion entretenue engendrerait une réponse favorable quant aux réclamations soulevées.

Par ailleurs, le responsable s’est montré optimiste quant à l’ouverture de ce dossier, pour la toute première fois en vue d’être discuté par le gouvernement algérien. D’après lui, ce pas intervient 25 ans après la première initiative prise par les boulangers dans ce contexte. C’est du moins ce qu’a indiqué la même source.

En outre, Badrissi a appelé à organiser un colloque national dans les plus brefs délais. Celui-ci réunirait l’ensemble des concernés, notamment les associations des consommateurs. Selon lui, la mission serait de sensibiliser toute la communauté quant à la nécessité d’augmenter le prix du pain. Et ce, dans des mesures qui arrangeraient tout le monde (préservation du métier, gaspillage et la qualité de cette denrée vitale).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes