AccueilGuide VoyagesAlgérie : Prix du passeport, devise à l'aéroport.. Ce qu'a révélé Chaabna

Algérie : Prix du passeport, devise à l’aéroport.. Ce qu’a révélé Chaabna

Algérie – Pour le député de l’émigration, les préoccupations de la diaspora algérienne sont d’une grande priorité, cette fois-ci, et dans le but de soulager le poids des peines qui pèse sur la communauté algérienne à l’étranger, Samir Chaabna a révélé de nouvelles modifications sur le prix du passeport, la devise à l’aéroport et autres. On vous explique !

En sa qualité de député de l’émigration de la zone 2- Marseille, Samir Chaabna s’est engagé à s’occuper des préoccupations de la communauté algérienne à l’étranger. Chose promise, chose faite. Au cœur d’une réelle prise en charge, Samir Chaabna a, par le biais d’une publication rendue publique sur son compte Facebook ce mercredi 04 novembre 2020, informé l’ensemble de la diaspora de l’Algérie à l’étranger que plusieurs problèmes relatifs au prix du passeport et devise à l’aéroport et autres ont été résolus. 

En effet, parmi ces solutions, l’auteur de la publication a cité, entre autres, la réduction du prix des timbres de passeport de 60 euros à 30 euros. Secundo, la non-déclaration du montant en devises entre 2.000 et 5.000 euros à la Douane. Tertio, l’augmentation de la valeur du CCR à 45.000 au lieu de 23.000 euros. 

Quarto, le transfert totalement gratuit des corps des défunts décidés à l’étranger. Quinto, l’attribution des logements aux expatriés. À la fin de l’énumération de ces plusieurs solutions, Chaabna est revenu sur la probabilité d’ouvrir des centres culturels dans l’ancien siège du consulat en France. 

La diaspora appelée à contribuer dans le projet de loi de finance 2021

À travers cette publication, le député appelle toute la communauté algérienne à proposer leurs idées et solutions à l’occasion de la révision du projet de la loi de Finances (PLF) de l’année prochaine. Ainsi, les Algériens à l’étranger ayant des problèmes ou des solutions ; sont appelés à les faire entendre pour les défendre dans le projet susmentionné. « Plusieurs choses ont été accomplies, et il en reste ! », souligne-t-il. 

« Pour que la communauté algérienne contribue à l’élaboration des lois ». C’est ainsi que Chaabna a commencé sa publication. De telle expression qui peut être même adoptée en tant que slogan, révèle l’engagement de ce dernier. 

Pour mémoire, et dans la même démarche ; le député a lancé un appel humanitaire en faveur à l’ouverture des frontières fermées depuis plusieurs mois. Il convient de rappeler également que, seulement au cours de la semaine passée ; Samir Chaabna a également invité toutes les personnes qui attendent depuis plusieurs mois leur visa de regroupement familial à lui transmettre leur dossier par email.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes