AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières en Algérie : Réponses des autorités à un député

Ouverture des frontières en Algérie : Réponses des autorités à un député

Algérie – Le représentant des Algériens de l’étranger, Noureddine Belmeddah, évoque le retour qu’il a reçu de la part des pouvoirs publics. Cela concerne sa requête introduite auprès du président Tebboune. Ainsi que ses différents entretiens avec divers responsables. À l’instar du Dr Bekkat Berkani. Voici les échos que le député a reçu, de la part des autorités, au sujet de l’ouverture des frontières nationales de l’Algérie.

Le représentant des émigrés algériens à l’APN, le député Noureddine Belmeddah, revient dans un entretien au site d’information TSA, paru ce 4 novembre 2020, sur l’écho que son appel, concernant l’ouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes, a reçu du côté des autorités en Algérie. Selon le parlementaire, le discours des pouvoirs publics sur cette question connaît une évolution. Il dit avoir rencontré plusieurs responsables algériens. Chose qu’il a faite après son courrier officiel. Une lettre qu’il a adressée au chef de l’État. 

Parmi ces personnalités avec qui il a eu à discuter, Belmeddah cite un en particulier. C’est un membre du Comité scientifique de suivi du coronavirus en Algérie. Il s’agit donc du Dr Mohamed Bekkat Berkani. Celui-ci, d’après le député, s’est montré très attentif. Les doléances des Algériens de l’étranger auraient eu de l’effet sur lui. Le médecin a promis alors au parlementaire d’en parler. Berkani entendait par là d’en parler aux membres du Comité. 

Une réunion pour bientôt, selon Belmeddah

D’ailleurs les éléments de cette instance sanitaire proposent, selon le député, une option particulière. Ils ont donc suggéré à Tebboune de prendre en charge les cas exceptionnels. Ces cas de détresse humaine ferraient l’objet de traitement. Les frontières nationales pourraient s’ouvrir à eux. Ce qui surviendrait à titre dérogatoire. Une réunion à ce propos aurait lieu ces jours-ci au sommet de l’État.

On aurait envisagé sa tenue pour l’après-référendum. À savoir celui sur la nouvelle Constitution. Nous puisons tout cela des affirmations du député des Algériens. Ceux qui vivent à l’étranger en l’occurrence. Noureddine Belmeddah réitère également l’engagement de ses électeurs. Si bien sûr une reprise des vols, à caractère spécial, émerge. Il assure ainsi de leur disposition pleine et entière. Cette dernière porte sur le strict respect des mesures préventives. Cela en vue d’une rentrée sûre sur le territoire national. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes