AccueilGuide VoyagesAlgérie : La hausse des cas Covid-19 retarde l’ouverture des frontières ?

Algérie : La hausse des cas Covid-19 retarde l’ouverture des frontières ?

Algérie – La hausse de la courbe des contaminations au Covid-19 retarde l’ouverture des frontières et mènera à de nouvelles mesures strictes, estime Dr Bekkat Berkani.

En effet, le membre du Comité scientifique de suivi et de lutte contre la Covid-19 en Algérie, Bekkat Berkani a révélé que la hausse du nombre de contaminations, surtout en France a créé une nouvelle crainte autour de l’ouverture des frontières. D’après notre source Djalia DZ, il a également appuyé sur le fait que même en Algérie, la situation n’est pas rassurante.

Bekkat Berkani a déclaré que le gouvernement prendra des mesures sévères et nécessaires si le nombre des contaminés augmente. Il a aussi précisé que l’Algérie enregistre une augmentation terrible et effrayante des cas de contaminations; ce qui risque le danger de reproduire le même scénario qu’au début de la propagation du coronavirus.

Le docteur a rappelé que le relâchement est ce qu’il y a de plus dangereux en ce moment et que le non-respect des gestes barrières de la part de tous les citoyens a aidé à empirer la situation actuelle. D’après notre même source; il a souligné sur le fait que les hôpitaux se remplissent à nouveau des malades du coronavirus.

Abdelaziz Djerad tire la sonnette d’alarme

D’après notre source Algérie presse service; le premier ministre Abdelaziz Djerad a rappelé qu’il est impératif de respecter le protocole sanitaire et que cette rentrée vise à sensibiliser les élèves aux risques de ce dangereux virus lors de l’inauguration du lycée de la nouvelle ville de Sidi Abdellah (Chahid Reguig Hamoud Ben Laid). Il a dévoilé que ces gestes barrières ont été mis en place pour préserver la santé des élèves et de leur famille.

En donnant le coup d’envoi à la rentrée des niveaux moyens et secondaires; il a abordé le sujet de la hausse des cas de contaminations récentes en précisant qu’il faut alléger la pression sur le corps médical en respectant les gestes barrières et que l’état est prêt à prendre des mesures rigoureuses pour stopper l’aggravation en Algérie de ce dangereux virus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes