AccueilÉconomieAlgérie : le Premier ministre dévoile le montant consacré pour l’autosuffisance

Algérie : le Premier ministre dévoile le montant consacré pour l’autosuffisance

Économie – Lors de la Déclaration de politique générale du gouvernement, le Premier ministre lève le voile quant au montant accordé pour réaliser l’autosuffisance, en Algérie. Pour en savoir davantage, ne ratez pas cette édition du 03 octobre 2022.

Désormais, l’Algérie prend le chemin vers la relève du défi de l’autosuffisance alimentaire. Selon le Premier ministre, l’État a accordé, un montant de 900 milliards de dinars, à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) pour réaliser l’autosuffisance en Algérie. Tout en soulignant la mise en place de diverses nouvelles mesures pour fournir un stock de denrées alimentaires. Notamment les céréales.

C’est ce qu’a rapporté le média Ennahar. Cette relance économique constitue l’un des chapitres abordés lors de la présentation de la Déclaration de politique générale du gouvernement. En fait, Aïmene Benabderrahmane a déclaré que ce plan d’action du gouvernement fait partie de la stratégie de rationalisation des réformes sociales et économiques.

Il est à noter que la Déclaration comporte le bilan d’action du gouvernement de la période allant de septembre 2021 à août 2022. Benabderrahmane a affirmé que le développement des chocs mondiaux a impacté le taux d’inflation. Puisque celui-ci s’est élevé jusqu’à 7,8 % en avril dernier et a atteint 10 % en septembre. Ce qui est considéré comme étant le taux le plus élevé depuis 2008.

Le gouvernement algérien renforce le stock de céréales 

Pour rappel, ce taux d’inflation a extrêmement impacté la hausse des prix de denrées alimentaires. Notamment la hausse du prix du blé tendre qui s’élève à 500 dollars pour une tonne de blé tendre. Il faut dire qu’il a connu une augmentation de 80 % durant la même période en 2021. D’ailleurs, son prix était de 280 dollars la tonne, selon ledit média.

Du reste, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a mis le point sur le renforcement des stocks de céréales. Et ce, en mettant à disposition de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) un important soutien financier. Il s’agit d’un montant excédant les 900 milliards de dinars pour les deux années 2021 et 2022, comme nous l’avons suscité. Conformément aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

De quoi tracer le chemin vers l’autosuffisance. Outre cela, Benabderrahmane a précisé que ces conditions amères ne décourageaient pas la détermination de l’État à préserver son critère social. Tout en ajoutant que le gouvernement poursuit l’instauration des mesures pour relancer l’activité économique. Mais aussi alléger le fardeau des sociétés touchées et renforcer le pouvoir d’achat, selon Ennahar.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes