Algérie

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 13 juillet

4
Algérie Coronavirus 13 juillet
S'abonner :

Algérie – Ce 13 juillet, le bilan du Coronavirus recense 494 nouveaux cas de contamination en Algérie, pour 07 nouveaux décès et 276 nouvelles guérisons.

En effet, le bilan du Coronavirus en Algérie poursuit sa progression ce 13 juillet encore. Le décompte officiel est passé à 19.689 cas confirmés et 1018 morts, après l’enregistrement de 494 nouveaux cas de contaminations et 07 nouveaux morts, selon le bilan du 13 juillet; annoncé par le porte-parole du Comité scientifique, Dr Djamel Fourar.

En baisse, 276 nouvelles guérisons ont été enregistrées ces dernières 24 heures. Le bilan global des rétablissements atteint ainsi 14019 cas dans le pays depuis l’adoption du traitement thérapeutique à base de Chloroquine en Algérie. Enfin, le décompte fait état de 61 patients sont placés en soins intensifs, ajoute la même source.

Article recommandé :  Coronavirus Algérie : Bilan par wilayas | Alger, Oran, Tizi Ouzou

Algérie : Le marché de l’immobilier stagne à cause du Coronavirus

Article précédent

Importation de voitures neuves / occasion : Tebboune fixe la date

Article suivant

Lire aussi

4 Commentaires

  1. Et la Marche Infernale continue nous voilà a cinq cents moins six qui entre l’heure du communiqué et maintenant sont déjà apparus.
    Rien ne stoppera cette explosion du covid19 post deconfinement précipité et irrationnel du gouvernement.
    Ce dernier ne fait que spéculer aucune réactivité réaliste attendons le Miracle.
    Pire même de pseudos professeurs gradés par la dernière université du Monde Méditerranéen comme celui nommé Bitam qui ose déclarer sur TSA de laisser l’immunisation passive Collective s’effectuer alors que la communauté scientifique mondiale avertit que ce nouveau virus est différent et impossibilité de plaider une immunisation collective pour le covid19.
    Une cacophonie ajoutée à une absence de discernement responsable ramènera aux alentours de l’Aïd Al adha à une catastrophe sanitaire et humaine chaotique.
    Rejoignons Dr Berkani et la majorité du corps médical seul un confinement Total intégral sous la férule disciplinaire de l’armée pourra après un mois rechanger la situation actuelle
    .
    Notre économie moribonde et nos commerces spéculatifs sont ils plus lourds dans la balance politique que le peuple lui même et sa santé ?
    Le problème de crise sanitaire complexe qui va apparaître sur la lancée d’une stratégie sanitaire actuelle désuète et obsolète sera fatal à l’état et la sécurité nationale.
    D’autres compétences avérées et réalistes devraient remplacés les responsables actuels défaillants totalement.
    Le président de la République a les pouvoirs de le faire urgemment.

  2. En effet notre talon d’Achille dans cette bataille et c’est le seul mot pour qualifier la lutte anti covid19 à travers tous les états de la planète est celui d’avoir de mauvais commandants au niveau sanitaire.
    Pire un contrôle absent puisqu’on est au Stade ou le ministre de la santé lui même doit devenir inspecteur ou contrôleur sur le terrain.
    Cela suffit une incohérence mortelle guette le système national de santé.
    Les outils actuels sont périmés obsolètes et dangereux autrement les personnels de contrôle et d’encadrements a mettre à la porte.
    Plus grave la rébellion déclarée des citoyens contre les masques et les bagarres quotidiennes dans nos hôpitaux est Une déliquescence avancée.
    Les personnels soignants sont les doubles victimes de la gestion chaotique circonstancielle et conjecturelle du covid19.
    Les autorités du pays au plus haut niveau devrait relire à travers d’autres canaux les informations fourguer par les services de santé la plupart incomplète pour un si grand territoire.
    Un changement de cap est urgent pourvu qu’il ne soit pas déjà trop Tard.

  3. Notre pays dispose de services de renseignements et de forces structurés et disciplinés dans nôtre armée et la gendarmerie nationale.
    A eux monsieur le Président Tebboune de prendre les opérations en mains et de remettre notre police nationale au boulot en H/24.
    Les autorités locales trop habitués aux ordres des tutelles centrales y compris les walis devraient être recadrées sur le plan opérationnel.
    A titre d’exemple malgré des décisions d’hygiènes et de nettoyages des espaces publiques du gouvernement personne ne nettoie rien depuis le jour de ce communiqué et cela dans toutes nos villes et villages.
    Serions nous algériens devenus subitement candidats au suicide collectif?
    Puisque même un professeur en médecine sur TSA ce jour nous conseille de nous exposer sans rien faire pour nous auto immuniser….,???

  4. Les pouvoirs publics semblent pétrifiés face à une situation non maîtrisable. Le personnel soignant commence à perdre toutes leurs capacités devant une situation nécessitant des moyens et un support moral. Les structures sanitaires , déjà dans un état comateux, deviennent des lieux pour tout sauf pour être soigné. Pourtant les moyens de lutte existent bel et bien , soit pour les hôpitaux avec tout ce qui a été ramené de Chine et de la Russie , soit pour la population toutes ces bavettes à porter obligatoirement sous la surveillance des agents de l’ordre, pourtant prompts à intervenir au moindre mouvement.
    Mais , il y a un mais c’est cette volonté de le faire qui manque , mais pourquoi ?

Comments are closed.