AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : des fraudeurs vendent des diplômes contrefaits à cette somme

Algérie : des fraudeurs vendent des diplômes contrefaits à cette somme

Algérie – Les diplômes d’études contrefaits existent bel et bien ! Pour une somme modique, un réseau de fraudeurs actif dans le trafic de diplômes en Algérie, fournit le document aux chômeurs. Dzair Daily vous en dit plus ce mardi 28 décembre 2021.

Enseignant, avocat, médecin… Êtes-vous sûr que les professionnels auxquels vous faites appel ont vraiment les compétences qu’ils disent avoir ? Le trafic de faux diplômes prospère depuis des années. Notre pays n’a pas été épargné par ce phénomène. En effet, des fraudeurs, en Algérie, vendent des diplômes contrefaits. On relate pour vous les détails dans les lignes qui suivent.

Effectivement, il semble qu’effectuer de longues années d’études ne soit pas l’unique chemin permettant d’obtenir un diplôme. Certaines personnes préfèrent brûler les étapes. Cela en achetant, illégitimement, le sésame. Elles utilisent le titre frauduleux pour entamer leur carrière professionnelle. Ce business insoupçonné se pratique également en Algérie.

Enquête sur la fraude documentaire en Algérie

À quel prix peut-on réussir ? L’émission « Echorouk Touhakik », diffusée sur la chaîne généraliste Echorouk News a mené une enquête sur la falsification des diplômes en Algérie. Le journaliste s’est fait passer pour un client qui voulait obtenir le certificat de réussite. Le malfaiteur a proposé le diplôme contrefait au prix de quatre (04) millions de centimes.

Il est question de toute manière de ce que précise le média arabophone susvisé. Le faussaire a demandé tout d’abord les justificatifs d’identité. Il a précisé, ensuite, au jeune homme que la préparation de la fraude documentaire prend jusqu’à trois jours. Pour les intéressés, on vous laisse la vidéo de l’émission juste ci-dessous.

L’achat de diplômes contrefaits en Algérie n’est pas sans risque. En effet, des recruteurs sollicitent parfois les académies et les établissements. Telle chose afin de vérifier l’authenticité des documents fournis par l’employé. si le diplôme s’avéré faux, la personne risque, certainement plusieurs années de prison.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes