AccueilActualitéAlgérieL’Algérie facilite l’importation de la poudre de lait et du maïs

L’Algérie facilite l’importation de la poudre de lait et du maïs

Algérie – Du nouveau au sujet de l’importation de la poudre de lait et du maïs. Dzair Daily vous en dit tout à propos de ce sujet, dans la suite de ce numéro du mercredi 31 août 2022.

En effet, le dossier de l’importation de la poudre de lait et du maïs en Algérie connaît un nouveau remaniement. Cette opération a, en fait, été dispensée d’un document. Ainsi, le département concerné aurait facilité ce type de commerce extérieur. Nous vous en disons plus, juste ci-après. 

Au fait, l’obtention de l’attestation préalable à la domiciliation bancaire était obligatoire. Sachant que l’acquisition de ce document se faisait sur une plateforme digitale, à l’Agence nationale de Promotion du Commerce extérieur (Algex). Aujourd’hui, les importateurs de la poudre de lait et du maïs ne sont plus obligés d’obtenir cette attestation. Notant que cette mesure a été mise en application à compter du 1 août 2022. 

Dans le détail, c’est l’association des Banques et des Établissements financiers (Abef) qui a levé le voile sur cette nouvelle. C’était mentionné dans sa note adressée aux établissements financiers et banques. Il est question de ce qu’a fait savoir le quotidien L’Expression DZ dans sa nouvelle édition. 

Algérie : près de 500 tonnes de poudre de lait ont été saisies au port d’Oran

Rappelons par ailleurs qu’en juin dernier, une quantité assez importante de poudre de lait a été saisie au port d’Oran. Estimée à près de 500 tonnes, ce produit a été suspecté d’être mélangé à du ciment. En provenance d’un autre pays, les analystes ont vite mené les démarches nécessaires pour identifier la matière en question. 

Effectivement, après les tests en question, il s’est avéré qu’il s’agissait du ciment blanc mélangé à la poudre de lait. Par conséquent, les équipes concernées ont par la suite procédé à une enquête approfondie. Et ce, dans le but de connaître toutes les coulisses de cette affaire. C’est donc pour cette raison que les démarches d’importation demeurent de plus en plus rudes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes