L’Algérie décide de la création d’un organe régulateur des importations

Économie – L’Algérie opte pour la création d’un organe régulateur des importations discuté lors de la réunion des ministres présidé par le chef d’État, Abdelmadjid Tebboune. Poursuivez la lecture de cette édition du 5 juillet 2022, pour plus de détails.

En effet, le président ordonne, dans un communiqué publié sur la page Facebook de la Présidence de la République, l’élaboration d’un projet de loi portant la création d’un organe supérieur régulateur des importations en Algérie. Tout cela a été décidé lors de la réunion du Conseil des ministres, tenue le 3 juillet 2022. 

En outre, ce conseil rattaché au Premier ministre, prendra en charge les missions suivantes : définition des produits, biens et marchandises destinés au marché national. En plus, le fonctionnement sera interactif, tenant compte de l’augmentation ou de la diminution du produit national.

Par ailleurs, le chef de l’État affirme que la protection de la richesse et des spécimens d’espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction doit s’inscrire dans le cadre d’une vision nationale inclusive. Il s’agit de ce que rapporte le média Algérie Eco.

Algérie : les points abordés lors du conseil des ministres 

D’abord, le ministre de l’Énergie et des Mines présente des projets de développement de la baryte en Algérie. Par conséquent, Tebboune décide d’élargir la carte d’exploration de la baryte dans les wilayas de l’extrême sud. 

D’autre part, un accord se fait entre l’Algérie et l’Italie, portant sur l’ouverture d’une école italienne. À cet effet, le Président donne le feu vert pour l’ouverture de centres culturels italiens. Et ce, en vue d’enseigner la langue italienne dans les grandes villes d’Algérie. À l’exemple de Annaba, Constantine, Oran, Ouargla et Béchar.

Pour conclure les travaux de la réunion du Conseil des ministres avec le domaine alimentaire, le chef d’État ordonne le renforcement des capacités de stockage des céréales au niveau national. Notamment dans les wilayas réalisant de grands rendements. Et dans le même sillage, interdire le stockage dans les lieux non couverts.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes