15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
lundi, 15 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Basma Azouar, la première ministre voilée de l'histoire du pays

Algérie : Basma Azouar, la première ministre voilée de l’histoire du pays

Publié le

- Publicité -

Algérie – Nommée ministre des relations avec le Parlement, Basma Azouar, est la première ministre voilée dans l’histoire politique algérienne.

En effet, l’ex-députée du Front El Moustaqbal de Batna, connue pour son franc-parler et ses interventions fracassantes dans l’hémicycle, Basma Azouar, s’est démarquée ce samedi 04 janvier, lors de sa prise de poste en tant que ministre chargée des Relations avec le Parlement au sein du nouveau gouvernement conduit par Abdelaziz Djerad, sous la présidence de Abelmadjid Tebboune.

En effet, en plus de détenir officiellement le titre de la « première femme ministre voilée » dans l’histoire des gouvernements successifs depuis l’indépendance de l’Algérie, Basma Azouar a voulu casser les codes lors de sa conférence première de presse, en invitant ses collègues ministres et hauts responsables à supprimer le qualificatif « votre excellence » lors de leurs interactions avec la presse, ou avec les citoyens algériens.

- Publicité -

« Le culte du chef, c’est fini »

« L’ère de la sanctification et du culte de la personnalité fait partie du passé. Le peuple algérien a tourné la page du culte du chef [référence à Bouteflika]. Je demande à tous mes collègues de supprimer le mot « votre excellence » lors de leurs échanges. Appelez moi : Madame la ministre, c’est amplement suffisant. »; a déclaré Azouar en s’adressant à la presse et aux algériens.

Elle poursuit, en évoquant les défis qui attendent le nouvel exécutif dirigé par Abdelaziz Djerad. « Nous devons interagir avec nos concitoyens comme des frères et des sœurs car nous sommes venus pour travailler. Nous devons travailler tous ensemble, main dans la main, surtout dans ce contexte compliqué que traverse l’Algérie. »; a-t-elle ajouté.

Pour rappel, le président Abdelmadjid Tebboune avait lui aussi, décidé de supprimer ce terme, en l’occurrence « votre excellence », lors de sa première conférence de presse suivant son investiture à la tête du pays. Un qualificatif qui rappelle l’ère du président déchu, Abdelaziz Bouteflika.

- Publicité -

https://www.facebook.com/elbilad/videos/606390140184120/

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -