AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : 3 étudiantes agressées par arme blanche par un extra à...

Algérie : 3 étudiantes agressées par arme blanche par un extra à l’université de Boudouaou

Algérie – Trois étudiantes de l’université de Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, ont été victimes d’agression par arme blanche de la part d’un extra. Retrouvez toute l’information dans ce numéro du 26 février 2022. 

En effet, à l’aide d’une arme blanche, un inconnu a agressé trois étudiantes de l’université de Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès en Algérie. C’est ce qu’a annoncé la Direction des œuvres universitaires (DOU) de la wilaya concernée. Cela dans un communiqué officiel publié aujourd’hui. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk

Dans le détails, le communiqué indique que cet incident s’est produit durant la nuit de vendredi à samedi. En expliquant que l’agresseur est entré en effraction dans la cité universitaire Aicha Chenoui. Où il a coupé l’électricité avant de s’attaquer aux trois jeunes filles. Cet inconnu a utilisé un marteau et une arme blanche pour attaquer.  

Selon la source médiatique susmentionnée, les trois résidentes agressées ont été immédiatement transférées à l’hôpital Samir Zmirli à Alger. Par ailleurs, le média indiqué auparavant affirme que deux étudiantes agressées se retrouvent dans un état de santé stable. Selon lui, la troisième fille est dans un état critique. 

Une enquête est ouverte 

Intervenant, aujourd’hui sur la chaîne Ennahar TV, le Directeur de la DOU de la wilaya de Boumerdès affirme l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de cet incendie. Soulignant qu’il n’exclut pas l’existence d’une complicité ayant permis à l’assaillant de s’infiltrer à la résidence universitaire. Selon lui, des mesures strictes seront prises avec chaque complice, qu’il soit agent de sécurité ou étudiant. 

Par ailleurs, l’intervenant indique que l’agresseur a réussi à s’enfuir. Cependant, les services de sécurité ont pu à l’identifier. Ce dernier a été même arrêté aujourd’hui. En outre, la directrice de la résidence universitaire et le directeur des œuvres universitaire se sont rendus à l’hôpital pour prendre des nouvelles des trois fille agressées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes