AccueilGuide VoyagesAir Algérie : un appel pour protéger le transporteur public après la...

Air Algérie : un appel pour protéger le transporteur public après la crise financière

Algérie – On voit l’émergence d’un appel à la protection de la compagnie aérienne Air Algérie jugée « vitale » après la crise traversée. C’est ce que demande le ministre des Transports Aissa Bekkai. Plus de détails dans cette édition du dimanche 26 décembre 2021.

Impactée par la situation sanitaire de la Covid-19 que la plupart des pays du monde sont touchés, la compagnie aérienne Air Algérie a à son tour dû aménager ses efforts pour éviter que la situation de crise ne la dépasse. Compte tenu des circonstances, le transporteur a également pris la décision de suspendre ses vols jusqu’à ce que le bilan se stabilise.

Alors, la compagnie aérienne Air Algérie a connu la crise. Il s’agit de la conséquence du fait qu’elle a été amenée à annuler tous ses vols. Parreille chose pendant plusieurs mois. Et ce, suite à la décision du gouvernement algérien de fermer les frontières aériennes du territoire national en mars de l’année dernière.

Néanmoins, en juin dernier, Air Algérie a été autorisée à reprendre partiellement ses vols, atténuant à la fois sa crise et la souffrance de la communauté nationale à l’étranger. Cette décision était un coup d’air frais pour les responsables ainsi que pour les expatriés. À l’instant présent, la compagnie algérienne effectue une cinquantaine de vols par semaine vers des destinations différentes.

Reprise d’Air Algérie : après plus d’une année de suspension, comment surpasser la crise ?

Une réunion est tenue mercredi 22 décembre 2021. C’était au siège du ministère entre le président du Syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA) et les membres de son bureau national, avec à la tête le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï. Celui-ci avait insisté sur l’idée de doubler d’efforts pour se remettre sur pied. Pour le ministre, Air Algérie, qui est menacée par la crise, est « vitale ». Ainsi, ils doivent la protéger, a-t-il dit. 

Entre autres, le ministre des Transports souligne sa demande par un respect total des conditions. On parle des règles mises en place par Air Algérie pour parier la crise sanitaire. Celles visant donc à éviter les répercussions causées par cette pandémie de la Covid-19. C’est selon un communiqué du ministère des Transports. Ainsi, ce dernier s’est engagé, selon le communiqué cité par l’agence APS, à analyser les réclamations des représentants du syndicat. Et de leur trouver des solutions à l’aune de la reprise partielle.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes