Aéroport d’Alger : tentative de transfert de 118.000 euros illégalement

Algérie – Les services des douanes de l’aéroport international d’Alger ont réussi à faire échouer une tentative de transfert d’une importante somme en devises illégalement. On vous expose les circonstances de cette affaire, ce mercredi 24 novembre 2021.

En effet, la Banque centrale plafonne le montant en euros exportable pour les voyageurs à 7.500 euros. Prélevés d’un compte devise en Algérie. Cependant, cette somme semble ne pas satisfaire certaines personnes qui tentent d’exporter des montants plus importants. C’est ce qui s’est produit, récemment à l’aéroport d’Alger où les services des douanes ont déjoué une tentative de transfert d’une importante somme en devises.

Effectivement, le département de la police aux frontières (PAF) de l’aéroport Houari Boumediene a procédé à l’interpellation de deux passagers. Ces derniers étaient en partance pour Dubaï. Les voyageurs en question tentaient de transférer illégalement la coquette somme de 118.000 euros. En effet, l’opération de l’inspection routinière a impliqué deux individus qui se dirigeaient vers les Émirats arabes unis.

Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média arabophone Ennahar, dans son édition de ce mercredi. Après avoir réussi à intercepter la tentative de contrebande, les agents ont directement arrêté les deux suspects. Ils ont été transférés par la suite aux services compétents. Cela afin d’être présentés devant la justice. Ce sont en tout cas les informations dont dispose le média généraliste susmentionné.

Algérie : le montant de devises exportées sans justification

Pour mémoire, face à l’intensification des tentatives de fuite de devises, la direction générale des Douanes algériennes a mis en place il y a deux ans, une instance spécialisée. Il s’agit d’une commission chargée de lutter contre la fraude et le transfert illicite des capitaux vers et à partir de l’étranger. Elle vise essentiellement à s’assurer que les opérations de transferts en devises s’exécutent dans le strict respect des instructions. On parle de celles édictées par la BA.

Il est utile de rappeler, par ailleurs, que l’établissement financier a revu durant le mois de juillet le seuil du montant en euro autorisé à être exporté sans justification. La Banque centrale fixe un seuil de 5.000 euros pour les étrangers. Et 1.000 euros pour les citoyens résidant en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes