Vols d’Air Algérie vers la France : les nouvelles conditions dévoilées

Air Algérie – La compagnie aérienne nationale dévoile de nouveaux termes fixant les conditions de vols à destination de la France. On vous expose, dans cette édition du 14 février 2022, toute l’actualité à ce sujet.

En effet, le transporteur national aérien, Air Algérie, annonce une actualisation des conditions régissant les vols entre l’Algérie et la France. En effet, ces mesures sont entrées en vigueur à la date d’hier, le 13 février. Cela, conformément aux derniers ajustements indiqués par le gouvernement français.

C’est par le biais d’un communiqué, publié sur sa page officielle Facebook, que la compagnie a divulgué les termes de voyages mis à jour. Dans un premier temps, l’énoncé a indiqué que les voyageurs vaccinés par les vaccins admis par la France présentent un avantage.

Désormais, ces voyageurs ne doivent plus présenter de motif impérieux pour se rendre dans l’Hexagone. De ce fait, les passagers détenteurs de visa de type C sont donc éligibles. Cela, dans le cas où ils auront suivi le schéma vaccinal imposé pour ceux qui désirent rejoindre le territoire français.

vols algérie france conditions

Dans ce même contexte, les voyageurs dont le certificat de vaccination dépasse neuf (09) mois, (270 jours), avant l’arrivée sont tenus de subir une autre dose. Il s’agit d’une dose de rappel, en plus du certificat précité. De plus, la compagnie a affirmé que le test PCR négatif ou un test antigénique négatif à moins de 48 heures du vol n’est plus imposé à ces mêmes personnes ayant douze (12) ans et plus.

Vols Algérie – France : quelles conditions pour les passagers non vaccinés ?

À cet égard, les passagers non vaccinés d’Air Algérie à destination de la France, toute nationalités confondues seraient concernés par les conditions qui vont suivre. En premier lieu, ces voyageurs devraient présenter un test PCR négatif, ou un test antigénique négatif. Les deux établis à 72 heures et 48 heures du vol, dans l’ordre. En sus, cette mesure concerne tout voyageur dont l’âge serait de douze (12) ans et plus.

D’autre part, les clients du transporteur national devraient fournir une déclaration sur l’honneur. Cette dernière aurait pour objet de se soumettre à un dispositif sanitaire une fois arrivé sur le territoire français. Notamment, il est question d’un test antigénique ou d’un examen biologique.

En outre, ces voyageurs devraient présenter deux (02) autres engagements sur l’honneur. L’un porterait sur l’isolement pendant une durée de sept (07) jours. Tandis que le deuxième accentuerait la soumission du voyageur à un examen biologique de dépistage virologique (PCR). Et ce, au terme de la phase d’isolement.

Par ailleurs, l’ensemble des passagers, vaccinés ou pas, devraient émettre un engagement commun. Il s’agit d’une déclaration sur l’honneur. Celle-ci attesterait à la fois d’une absence de symptômes d’infection à la Covid-19. Mais aussi, elle nierait tout contact avec un cas confirmé au coronavirus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes