Prix des vols vers Algérie : « Les autorités doivent intervenir pour réguler ce marché », propose Chaâbna

Voyage – Samir Chaâbna, ancien député de l’émigration de la zone Marseille (France), a, une nouvelle fois, fustigé les prix des vols pratiqués par le pavillon national et l’ensemble des compagnies aériennes étrangères autorisées à opérer depuis et vers l’Algérie. Nous relayons pour vous, ce dimanche 13 février 2022, son très gros coup de gueule. 

Le récent renforcement du programme des dessertes commerciales ne satisfait pas pleinement les voyageurs algériens. La cause en est alors attribuée à leurs tarifs jugés par beaucoup d’entre eux, si ce n’est tous, « exorbitants » et « non-conformes à l’intérêt du client ». Au moment où les prix des vols depuis et à destination de l’Algérie continuent de susciter l’indignation, Samir Chaâbna a décidé de lancer un appel au secours. 

Pour comprendre la colère des citoyens et de l’ex-élu de l’Assemblée populaire nationale (APN/Parlement), il est capital que nous revenions sur un point. Celui lié à la vente des billets. Celle mise en place actuellement sur tous les créneaux autorisés par le gouvernement algérien. Force est de constater, avec chiffres à l’appui, qu’elle dépasse de très loin celle effectuée avant la crise sanitaire. 

Nombreux médias spécialisés, à l’instar de Visa Algérie, expliquent cette hausse des prix des billets d’avion par la forte demande depuis le début du mois courant. Une supposée stratégie commerciale qui contrarie donc Samir Chaâbna. Sur les antennes de la chaîne Al Hayat TV,  l’homme politique franco-algérien a exprimé son ras-le-bol de « la mauvaise gestion du secteur du transport aérien ». 

Prix des billets depuis et vers l’Algérie : excédé, Samir Chaâbna interpelle le gouvernement ! 

Celui qui fut aussi journaliste de l’ENTV a ainsi montré son incompréhension vis-à-vis des tarifs des transporteurs desservant les aéroports algériens. Selon lui, aucun d’entre eux n’agit dans l’intérêt du client. « Les prix dépassent l’entendement. Toutes les parties se rejettent la balle. Les compagnies étrangères imputent la hausse des prix à Air Algérie qui se défend à son tour. C’est l’anarchie totale ». 

Il s’agit là en effet de ce qu’a déclaré, hier, dans un premier temps, Samir Chaâbna. L’air las, l’ancien parlementaire a en outre dénoncé une déloyauté envers le passager algérien. Pour affirmer son point de vue, il a cité en exemple Vueling, compagnie aérienne espagnole à bas prix, qui propose des billets beaucoup moins chers vers des pays lointains comparé à ceux qu’elle effectue sur sa ligne franco-algérienne. 

Pour Samir Chaâbna, c’en est trop ! « Les autorités doivent maîtriser l’évolution de ce phénomène. Tout le monde s’autorise à fixer les prix, sans tenir compte du pouvoir d’achat des citoyens algériens qu’ils vivent ici ou à l’étranger », a par ailleurs martelé l’intervenant. Reste à savoir si la tendance changera et si les coûts des vols vers l’Algérie reviendront à leurs niveaux d’avant la pandémie de Covid-19. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes