AccueilÉconomieAutomobileVoitures : l’usine de Renault Algérie prête à se lancer dans la...

Voitures : l’usine de Renault Algérie prête à se lancer dans la production

Automobile – Le constructeur français Renault envisage de lancer prochainement la production de voitures en Algérie. Dzair daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du 11 octobre 2022.

En effet, les constructeurs automobiles français, et parmi eux Renault, seraient tout à fait disposés à se lancer dans la production de voitures en Algérie. Au fait, après que le gouvernement algérien ait décidé de redonner un souffle nouveau au secteur de l’automobile, plusieurs entreprises ont manifesté leur volonté de venir investir en Algérie.

Ainsi, le porte-parole du MEDEF, qui est le plus grand rassemblement d’hommes d’affaires en France a manifesté son intérêt pour le marché algérien. Les constructeurs automobiles Peugeot, Citroën, ou encore Opel et Fiat-Chrysler souhaitent investir en Algérie. Il faut dire que l’Algérie offrirait de nombreux avantages pour les constructeurs européens. On cite ainsi l’exemple de l’énergie, qui coûte 16 fois moins chère en Algérie. 

À ce propos, le même intervenant a expliqué que l’entrée en Algérie des investisseurs français sera également une opportunité en or pour les Algériens. Ces derniers qui bénéficieront de privilèges particuliers dans le secteur de l’immobilier en France. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Echorouk.

Automobile Algérie : la production Renault bientôt lancée

Par ailleurs, le PDG de Madar a déclaré que le partenariat avec Renault Algérie est sur le point d’aboutir. Il sied de rappeler que Madar détient 34 % des actions. Et les récentes décisions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, tendent à autoriser les importations pour les propriétaires d’usine, et à libérer les équipements bloqués au port depuis un certain temps maintenant.

Louant les réformes économiques récemment mises en place par l’Algérie, le représentant du MEDEF a insisté sur la volonté des entreprises françaises d’investir et de travailler en Algérie. Du coté algérien, les multiples mises en œuvre du gouvernement visent à augmenter les exportations hors hydrocarbures. En mettant l’accent sur l’alimentation et les industries manufacturières.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes